Mon journal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mon journal est le nom sous lequel est plus connu l’éditeur de petits formats Aventures et Voyages, jusqu'en 1991 où il prit le nom de Mon journal multimédias pour son catalogue de bande dessinée. Il s'agissait de récits complets fondés sur l'aventure, l'exotisme, le fantastique, le sport. On y trouvait des histoires de cow boys, de pirates, de héros antiques ou médiévaux. Les dessins étaient la plupart du temps en noir et blanc avec un trait plutôt réaliste. Le nom des auteurs n'était pas mis en avant. Ces fascicules bon marchés se sont très bienvendus dans les années 60 et 70.

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines[modifier | modifier le code]

C'est Bernadette Ratier qui est à l'origine de cette nouvelle maison d'édition en août 1946. Elle commence en lançant Mon journal, un hebdomadaire en grand format qui donnera son nom à la fameuse collection. 86 numéros plus tard (du 8 août 1946 au 22 avril 1948), la société des éditions Aventures et Voyages était créée et l'hebdomadaire cédait sa place à des revues de moyen format (plus communément appelées Récits complets) telles que Brik, Yak puis Brik-Yak (dessinés par Jean Cézard) Marco Polo ou Diavolo. Le format diminuera un peu avec Dakota ou Biribu avant de passer au format de poche au milieu des années 1950 tandis que la pagination augmentait.

L’âge d'or[modifier | modifier le code]

Les titres se multiplient avec une majorité de bandes étrangères d'origine diverses (Italie, Grande-Bretagne, Espagne, Argentine, etc.), mais aussi quelques auteurs locaux ou quelques bandes que l'éditeur fait réaliser à l'étranger comme Akim, Ivanhoé ou Lancelot. Rapidement, les dessinateurs français n'auront plus leur place, mis à part Michel-Paul Giroud comme bouche-trou dans quelques revues. Les scénaristes continuant à travailler pour quelques séries phares comme Ivanhoé, Lancelot ou Sunny Sun.

Le déclin[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, l'affaire est cédée à Christian Chalmin puis à un groupe d'investisseurs qui, victimes de la désaffection du public, de l'explosion du cours du papier et par manque de compétence, vont faire chuter les ventes.

En 1988, la société des éditions Aventures et Voyages, également propriétaire de Mon Journal, lance les magazines pour adolescents Super et Top secrets (premier titre petit format français pour adolescentes avec un plus produit), puis Smash Hits et Big. Elle est également à l'origine du mensuel sur les animaux Mag Animal, rachète en 1990 le magazine Femme Pratique, puis le magazine Internet Reporter (premier mensuel français sur internet) ; les magazines Kop Football, Basket hebdo et Cyclisme Info sont par la suite créés.

Mon Journal multimedias[modifier | modifier le code]

En 1991, le fonds de commerce concernant les bandes dessinées a été cédé à Mon journal multimédias (Groupe holding édition livre presse / Help) qui réédite quelques anciennes revues : Akim et Capt'ain Swing depuis avril 1994, malgré l'échec d’Ivanhoé qui ne connut qu'une renaissance éphémère de janvier à octobre 2000 pour 10 numéros.

En 2000, la société des éditions Aventures et Voyages est mise en liquidation.

En mars 2004, Akim s'est arrêté à son tour après 120 numéros. Il ne restait donc plus que Capt’ain Swing comme petit format. Akim est depuis janvier 2013 en réédition au rythme bimestriel, diffusion confidentielle car ne se trouve généralement que dans les supermarchés (alors qu'auparavant le réseau des buralistes assuraient la diffusion de la première série et d'Akim Color).

Liste des revues de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses figure le nombre de numéros de la revue.

A[modifier | modifier le code]

B[modifier | modifier le code]

  • Bayard (16)
  • Belinda (suite de Shirley)
  • Bengali (129)
  • Biribu (21)
  • Blason d'Or (3)
  • Bozo (18) (grand format)
  • Brik (217)

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

I[modifier | modifier le code]

J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

  • Tchak ! (13) (grand format)
  • Tipi (78)
  • Totem (1re série) (49)
  • Totem (2e série) (66)
  • Trophée (87)
  • Trophée spécial (12)

V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

  • Whipii ! (109) (débute sous le titre Whipee !)

Y[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pimpf Mag, la revue des petits formats
  • Encyclopédie des petits formats volume IV de Gérard Thomassian (éditions Fantasmak)

Liens externes[modifier | modifier le code]