Moments musicaux de Rachmaninov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Six Moments Musicaux
Opus 16
Image décrite ci-après
Rachmaninov en 1900

Musique Sergueï Rachmaninov
Effectif Piano
Dates de composition d'octobre à décembre 1896
Dédicataire Alexandre Zatavevitch

Six Moments Musicaux (russe : Шесть Музыкальных Моментов, Shest' Muzykal'nikh Momentov), Op. 16, est une suite de six pièces pour piano seul écrites par le compositeur russe Sergueï Rachmaninov entre octobre et décembre 1896[1]. L'œuvre constitue un groupe de six moments musicaux séparés qui reproduisent des formes musicales caractéristiques des époques artistiques antérieures à Rachmaninov. Les formes qui apparaissent sont le nocturne, la romance sans paroles, la barcarolle, l'étude virtuoso, et thème et variations[2].

Cette œuvre est directement inspirée du cycle de Franz Schubert, également intitulé Six Moments Musicaux (Op. 94, 1828)[3].

La place des moments musicaux op. 16 dans l'œuvre de Rachmaninov[modifier | modifier le code]

Les moments musicaux de Rachmaninov marquent une transition entre les œuvres antérieures et celles à venir[4].

Composition[modifier | modifier le code]

Andantino en Si bémol mineur[modifier | modifier le code]

Dans l'Andantino, le Con moto déploie la longue mélodie dans une mesure à 7/4[2] Extrait

partition

Allegretto en Mi bémol mineur[modifier | modifier le code]

Dans la deuxième section de l'Allegretto, les nuances changent si fréquemment qu'elles constituent la plus grande difficulté de la pièce. Rachmaninov révisa cette pièce en 1940.

partition

Andante Cantabile en Si mineur[modifier | modifier le code]

Tout l'Andante Cantabile possède des mélodies basses et sombres, rappelant une marche funèbre.

partition

Presto en Mi mineur[modifier | modifier le code]

L'Étude Révolutionnaire de Chopin est comparable avec le Presto, du fait des figures récurrentes à la main gauche et de la simplicité de la mélodie à la main droite, d'autant plus que Rachmaninov adulait la musique de Chopin.

partition

Partition de la main gauche à l'ouverture du Presto (au-dessus) et troisième partie du Più vivoExtrait

partition

Adagio sostenuto en Ré bémol majeur[modifier | modifier le code]

La main gauche joue surtout des parties identiques tout au long de l'Adagio sostenuto

partition

Maestoso en Do majeur[modifier | modifier le code]

Le Maestoso se caractérise par cette texture lourde[2]

partition

Discographie[modifier | modifier le code]

Rachmaninov lui-même a enregistré le 2e moment musical. Cet enregistrement a été complètement remasterisé (on n'entend plus de bruits parasites).

Autrement, Nikolaï Louganski a enregistré les 6 moments musicaux (accompagnés des préludes op.23 et du célèbre prélude en ut dièse mineur du même compositeur) chez Erato[5].

Le pianiste Sviatoslav Richter a également enregistré le 6e moment musical.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Max Harrison, Rachmaninoff: Life, Works, Recordings, Londres, Continuum,‎ 2006 (ISBN 978-0-8264-9312-5, LCCN 2007276311), pp. 72–73
  2. a, b et c (en) Catalogue annoté des pièces majeures de Rachmaninov; Chapitre deux : Moments Musicaux Op. 16
  3. (en) (en) Don M. Randel, The Harvard Concise Dictionary of Music and Musicians, Cambridge, Massachusetts, Pelknap Press (Harvard University Press),‎ 1999, poche (ISBN 978-0-674-00978-3, LCCN 99040644, lire en ligne)
  4. Rachmaninov, Jacques-Emmanuel Fousnaquer, Éditions du Seuil, juin 1994, 224 pages
  5. Discographie de Nikolaï Lugansky

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]