Molosses (Épire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molosse.
Épire dans l'Antiquité

Les Molosses (en grec Μολοσσοί, Molossoi) etaient l’une des principales ethnè (tribus) grecques d’Épire, gouvernés par la dynastie éacide. Ils prétendent descendre de Molossos, l’un des trois fils de Néoptolème (le fils d’Achille et de Déidamie) et d’Andromaque. Selon la mythologie grecque, après la chute de Troie, Néoptolème et ses armées s’établissent en Épire où ils se mêlent à la population dorienne locale et repoussent les tribus barbares vers le Nord. Molossos hérite du royaume d’Épire à la mort d’Hélénos, le fils de Priam et d’Hécube de Troie.

Olympias, la mère d’Alexandre le Grand, est une princesse molosse.

Le plus célèbre membre de la dynastie molosse est Pyrrhus Ier, un cousin d’Alexandre.

Les Molosses sont également réputés pour leurs chiens de combat que les bergers utilisaient pour garder leurs troupeaux, comme l’atteste Virgile dans ses Géorgiques. Notons que le plus célèbre de ces chiens est celui d’Alexandre le Grand, qui se nommait Péritas.

Pausanias le Périégète, au Chapitre XVII de sa Description de Delphes, parle d'une bataille remportée par les Molosses sur les habitants d'Ambracie :

L’Âne des Ambraciotes

Un peu plus loin vous voyez un âne de bronze consacré par les Ambraciotes, au sujet d’une victoire qu’ils remportèrent sur les Molosses durant la nuit.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :