Moi Renart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renard (homonymie).

Moi Renart

Titre original Moi Renart
Genre Série d'animation
Création Bruno René Huchez
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 26
Durée 24 minutes
Diff. originale 20 septembre 1986

Moi Renart est une série télévisée d'animation française en 26 épisodes de 24 minutes, créée par Bruno René Huchez, diffusée à partir du 20 septembre 1986 sur Canal+ et rediffusée entre 1992 et 1995 sur M6 et entre le 16 juillet et le 15 août 1997 sur France 3.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Renart, un jeune provincial, toujours accompagné de son petit singe Marmouset, arrive un jour à Paris. Il y enchaine les escroqueries et les coups tordus, tout en prétendant tenir une entreprise multi-services.

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. L'aventure de Renart
  2. L'agence Renart
  3. Les grandes manœuvres
  4. Renart fait sa pub
  5. Le concert Moulio
  6. La Renarde
  7. Jess Bomb
  8. Renart Big Mac
  9. Traquenard
  10. Koko de St Zéphir
  11. Jolisbois contre Porkyland
  12. L'art de Renart
  13. L'affaire du kiosque
  14. Gold Star
  15. Le Petit Chaperon rouge
  16. Ô nuages, Ô désespoir
  17. À la poursuite du radis double
  18. Il était une fois Renart
  19. Tartala Bloune
  20. Le Renart dans les étoiles
  21. Coup de sang
  22. Ciné fric frac
  23. Le club des cavernes
  24. Paris-Kokar
  25. Petits petits petits
  26. Big Boom sur les ovnis

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Renart : un jeune renard rusé, enthousiaste et ambitieux. Il crée l'Agence Renart, où il prétend pouvoir exercer n'importe quel métier, se servant particulièrement de ses dons d'acteur et de déguisement.
  • Hermeline : une jeune renarde journaliste à La Défense travaillant pour L'Express. Renart tombe amoureux d'elle dès le premier jour, mais elle n'apprécie d'abord pas trop ses avances.
  • Ysengrin : un loup acariâtre, garagiste et oncle de Renart ; son neveu lui apporte bien des ennuis, et arrive souvent à l'arnaquer.
  • Hersent : une louve épouse d'Ysengrin et tante de Renart ; elle a meilleur fond que son mari, bien qu'elle puisse se montrer aussi râleuse que lui.
  • Marmouset : un petit singe blanc qui est l'animal de compagnie de Renart, et l'aide dans ses coups tordus.
  • Professeur Grimbert : un blaireau savant qui crée des inventions extravagantes, dont une soucoupe volante pour Marmouset ou une potion de jouvence. Il est bègue, ce qui le rend difficile à comprendre.
  • Grinaud dit Nono : un louveteau fils d'Ysengrin et Hersent.
  • Chanteclerc : un coq commissaire de police, qui a Renart dans le collimateur après tous ses démêlés avec la justice.
  • Mouflard : un vautour gangster, principal « méchant » de la série. Assisté de Belet et Bud-Vilain, il se heurte souvent à Renart.
  • Belet et Bud-Vilin : un rat et un chien gangsters, formant un duo inséparable et associés à Mouflard dans plusieurs crimes et délits. Belet est le petit grincheux cerveau du duo, Bud-Vilin est un grand naïf maladroit.
  • Tibert : un chat inspecteur de police corrompu qui poursuit Renart, mais a du mal à le coincer. Il est secrètement associé à Mouflard.
  • Général Frimard : un chien général de l'armée française.
  • Pipeline : une ourse assistante d'Hermeline.
  • Jules Frénési : un singe présentateur télé.
  • Brun : un ours, patron du café dans lequel Renart et ses amis se retrouvent de temps en temps.
  • Trépelu dit Pelu : un mouton qui travaille comme garçon au café de Brun. Il est dur d'oreille et interprète les mots aussi mal que le Professeur Tournesol.
  • Zazou : un chien organisateur de spectacles quelque peu efféminé.
  • Ducoi : un sanglier qui est le Président de la République. Son épouse est une éléphante prénommée « Emma ».
  • Le contrôleur du TGV : un chien contrôleur sur le TGV qui mène à la Gare de Lyon, il se fait rouler par Renart et plus tard par le neveu de ce dernier.
  • Nata : un cochon homme d'affaires.
  • Maître Tiécelin : un corbeau avocat.
  • Mademoiselle Beth : une oiselle secrétaire d'Ysengrin.
  • Arthur : un robot assistant du professeur Grimbert.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

  • Moi Renart interprété par Joël Cartigny ; générique d'ouverture.
  • Vieux roublard interprété par Serge Bromberg ; chanson passant en clip dans les deux premiers épisodes.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Parmi les 26 épisodes diffusés à la télévision, seuls quelques épisodes ont été vendus sous forme de cassettes VHS éditées par Fil à Film ou Kid's Club Video :

  • L'aventure de Renart et L'agence Renart ;
  • L'affaire du kiosque et Gold Star, sous les titres Votez Renart et Radio Bigoudi ;
  • Le Petit Chaperon rouge et À la poursuite du radis double sous les titres Un sacré neveu et Vacances en amoureux ;
  • Ô nuages, Ô désespoir et Tartala Bloune sous les titres Nuage mortel et La secte ;
  • Il était une fois Renart et Le Renart dans les étoiles, sous les titres Drôle de nurse et Le film ;
  • Coup de sang et Ciné fric frac, sous les titres Vampires et Renart cinéaste ;
  • Le club des cavernes et Paris-Kokar, ce dernier sous le titre Le Paris-Kokar ;
  • Petits petits petits et Big Boom sur les ovnis sous les titres Enfance et L'étoile précieuse.

Parmi les produits dérivés, il y avait notamment quatre véhicules-jouets : le « van de Renart » (qui ne ressemble absolument pas à la Renarde), la « R5-Turbo de Chanteclerc », la « moto d'Hermeline » et l'« hélicoptère de Renart ».

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Moi Renart est l'une des nombreuses adaptations du personnage de Renart, rusé et arnaqueur, apparu d'abord dans le Roman de Renart. Les personnages principaux (Renart et Hermeline, Ysengrin et Hersent, Chanteclair et Tibert) sont directement repris de l'œuvre originale ; Marmouzet, Nono et bien d'autres ont en revanche été inventés pour l'occasion. Les aventures de Renart sont donc transposées dans un contexte contemporain à la série (donc les années 1980).
  • Lors des deux premiers épisodes, Marmouset regarde son dessin animé préféré sur la montre-télé de Renart : sur l'écran apparaît Clémentine, dont la série a aussi été créée par Bruno René Huchez et les personnages conçus par Pascale Moreaux.
  • Il est plusieurs fois fait référence à Candy : dans l'épisode 2, quand Hermeline reçoit une quantité énorme de fleurs dans son bureau, elle dit : « On dirait du Candy ! ». Dans l'épisode 7, Belet et Bud-Vilin se déguisent en personnages de dessin animé japonais pour l'anniversaire de Petit Krach : Belet est déguisé en Goldorak, Bud-Vilin en Candy.
  • L'épisode 15 présente une chanteuse pour enfants appelée « Superchou ». Ce personnage est inspiré de Chantal Goya.
  • Certains personnages ont leur chara-design réutilisé pour des personnages différents :
    • L'apparence de Zazou est réutilisée pour l'artiste de l'épisode 12.
    • Hélène de l'épisode 6 était déjà présente dans le clip Vieux roublard des deux premiers épisodes, mais avec des petites différences.
    • Paprika Magot de l'épisode 13 a la mêmes traits que la « Tarzane » qui sauve Renart d'un gorille dans le clip Vieux roublard.
  • L'épisode 22 présente Mimi. Cette dernière était déjà visible dans l'épisode 4 où elle se fait bousculer par Renart déguisé en femme de ménage en patins à roulettes, segment présent dans le générique.
  • Hersent est appelée par erreur « Ysengrine » dans l'épisode 5.
  • Le clip Vieux roublard reprend une publicité de Citroën CX de 1986 où Grace Jones ouvre sa bouche qui libère une voiture.
  • L'épisode 16 est probablement inspiré de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.
  • Tartala Bloune, de l'épisode 19, est possiblement inspiré de Sun Myung Moon.
  • Bien que les personnages soient tous des animaux humanisés, on voit des reproductions des personnages fictifs Clémentine et Candy toujours avec leurs visages humains. Le robot Arthur aussi a des traits humains non animalisés.
  • Laurent Hilling, qui donne sa voix à Ysengrin ainsi qu'à d'autres personnages de la série, est également la voix française du commissaire Bruno et de monsieur Durieux dans Signé Cat's Eyes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]