Mohamed Naceur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mohamed Ennaceur.
Mohamed Naceur
Fonctions
Ministre des Technologies de la communication
14 janvier 201027 janvier 2011
Président Zine el-Abidine Ben Ali
Premier ministre Mohamed Ghannouchi
Gouvernement Ghannouchi I
Prédécesseur Ahmed Friaâ (Communication)
Successeur Sami Zaoui (secrétaire d'État)
Biographie
Nom de naissance Mohamed Naceur Ammar
Date de naissance 14 janvier 1957 (57 ans)
Lieu de naissance Dar Chaâbane, Tunisie
Nationalité tunisienne
Diplômé de École nationale supérieure des mines de Paris
École polytechnique (France)

Mohamed Naceur, de son nom complet Mohamed Naceur Ammar, né le 14 janvier 1957 à Dar Chaâbane, est un ingénieur et homme politique tunisien. Il est ministre des Technologies de la communication entre 2010 et 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Mohamed Naceur est diplômé d'un doctorat en génie des procédés de l'École nationale supérieure des mines de Paris (où il devient ingénieur civil des mines) et de l'École polytechnique (France)[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il commence à travailler comme maître-assistant associé, aux Mines, puis comme maître de conférences et directeur des études au sein de l'Institut préparatoire aux études scientifiques et techniques de Tunisie (IPEST)[1].

En 1998 à 2004 et de 2007 à 2010, il est directeur de l'École supérieure des communications de Tunis[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mohamed Naceur est ministre des Technologies de la communication, entre 2010 et 2011, dans le premier gouvernement Ghannouchi, jusqu'à la révolution de 2011. Sa secrétaire d'État est Lamia Chafei Seghaier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Biographie de Mohamed Naceur Ammar, ministre des Technologies de la communication », Business News, 15 janvier 2010

Articles connexes[modifier | modifier le code]