Mohamed Khouna Ould Haidalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohamed Khouna Ould Haidalla
محمد خونا ولد هيداله
Image illustrative de l'article Mohamed Khouna Ould Haidalla
Fonctions
Président du Comité militaire de salut national de la République islamique de Mauritanie
4 janvier 198012 décembre 1984
(&&&&&&&&&&&018044 ans, 11 mois et 8 jours)
Premier ministre Sid Ahmed Ould Bneijara
Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya
Lui-même
Prédécesseur Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Louly
Successeur Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya
Premier ministre mauritanien
8 mars 198412 décembre 1984
(&&&&&&&&&&&&02799 mois et 4 jours)
Président Lui-même (président du Comité militaire de salut national)
Prédécesseur Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya
Successeur Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya
31 mai 197912 décembre 1980
(&&&&&&&&&&&&05611 an, 6 mois et 11 jours)
Président Moustapha Ould Mohamed Saleck
Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Louly
Prédécesseur Ahmed Ould Bouceif
Ahmed Salim Ould Sidi (intérim)
Successeur Sid Ahmed Ould Bneijara
Biographie
Date de naissance 1940 (73–74 ans)
Lieu de naissance Nouadhibou (Mauritanie)
Nationalité mauritanienne
Profession Militaire

Mohamed Khouna Ould Haidalla
Premiers ministres mauritaniens
Chefs d'État mauritaniens

Le colonel Mohamed Khouna Ould Haidallah (محمد خونا ولد هيداله) né en 1940 est un militaire et homme politique mauritanien, ancien Premier ministre et chef de l'État.

Il étudie à Rosso près de la frontière avec le Sénégal et obtient le baccalauréat de sciences à Dakar en 1961. Il devient militaire l'année suivante.

Du 31 mai 1979 au 12 décembre 1980, il occupe les fonctions de Premier ministre, succédant ainsi au lieutenant-colonel Ahmed Ould Bouceif, avant de prendre la présidence du Conseil militaire de salut national (chef de l'État) le 4 janvier 1980. Il est renversé par Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya, son ancien Premier ministre, le 12 décembre 1984.

Candidat à l'élection présidentielle de 2007, il obtient 1,73 % des voix au premier tour et annonce son soutien à Sidi Ould Cheikh Abdallahi pour le deuxième tour. Après l'élection de ce dernier et le coup d'État qui le renverse en août 2008, il appuie le général Mohamed Ould Abdel Aziz, nouveau chef de l'État.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Anthony G. Pazzanita, « Mohammed Kouna Ould Heydallah », in Historical dictionary of Mauritania, Scarecrow Press, Lanham (Maryland) ; Toronto, Plymouth (Royaume-Uni), 2008 (3e éd.), p. 331-337 (ISBN 9780810855960)