Mohamed Cheikh Biadillah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohamed Cheikh Biadillah (2014)

Mohamed Cheikh Biadillah est un médecin et homme politique marocain né à Smara en 1949. C'est un médecin gastro-entérologue. Il a été ministre de la Santé dans le Gouvernement Driss Jettou.

Parcours[modifier | modifier le code]

Son père nationaliste l'envoie à Casablanca où son oncle (colonel de l'armée) lui fait office de tuteur. Il l'inscrit à l'école privée Groupe Scolaire d'Anfa (école Bennis). Il est ensuite envoyé à Bouizakarne, au sud d'Agadir, puis à Agadir, où il poursuit ses études secondaires, avant d'aller à Rabat pour y décrocher son baccalauréat, puis pour étudier à la faculté de médecine. Retourné voir ses parents au sud du pays, il en revient révolté, le protectorat espagnol l'ayant obligé à limiter son séjour à cinq jours. En 1973, il prend une année sabbatique alors qu'il doit passer son internat de médecine et décide d'aller en Mauritanie, à la rencontre de Mohamed Abdelaziz. Il lui lance le message de réintégrer le royaume du Maroc, [de] ne pas se lancer dans cette entreprise séparatiste. En 1975, il s'envole pour trois mois à New York en tant que pétitionnaire pour défendre devant l'Organisation des Nations unies la marocanité du « Sahara marocain » face aux séparatistes. Ceux-ci comptent dans leurs rangs le propre frère de Biadillah, aujourd'hui membre influent du Front Polisario.

Il commence à exercer professionnellement la médecine en 1977. Le 20 août 1992, Hassan II le nomme gouverneur de la Préfecture de Salé. Il est élu à deux reprises au parlement marocain ou il est élu à la tête de diverses commissions, des Affaires étrangères à l'Équipement. En 1998, il est nommé wali de la région de Safi. Le 7 novembre 2002, il est nommé ministre de la Santé dans le Gouvernement Driss Jettou. Le 8 août 2008, Il devient Chargé des affaires générales du Parti Authenticité et Modernité, issu du mouvement initié par Fouad Ali El Himma (le mouvement des démocrates). Le élu Secrétaire Général du PAM. Le 13 octobre 2009, il a été élu président de la Chambre des conseillers supplantant Maâti Benkaddour Rassemblement National des Indépendants (RNI) avec 140 contre 100 voix. Le , il a été élu à la présidence de la Ligue des Conseils de la Choura, des sénats et des conseils similaires d'Afrique et du Monde arabe.

Activités médicales[modifier | modifier le code]

  • Professeur chercheur spécialisé en gastro-entérologie et proctologie
  • 1977 : interne du C.H.U Ibnou Rochd
  • 1981 : maître assistant au C.H.U d’Ibnou Rochd
  • 1987 - 1989 : professeur agrégé exerçant à la Clinique Médicale « A » au Service du Professeur Cherkaoui Abdellatif
  • 1989 - 1992 : chef de Service de la Clinique Médicale « B » au C.H.U d’Ibnou Rochd à Casablanca

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • 1977 - 1983 : député au Parlement, membre du bureau de la chambre et Président de la Commission des Affaires Étrangères, de la Coopération, de la Défense Nationale et Territoires Occupés de 1980 à 1984
  • 1984 - 1992 : député de Smara et Président de la Commission d’Équipement au Parlement (Travaux Publics, Transport, Postes et Télécommunications)
  • Août 1992 - Septembre 1998 : gouverneur de la Préfecture de Salé
  • 1985 - 2001 : membre du Conseil Consultatif Royal pour les Affaires Sahariennes
  • 1998 - 2002 : wali de la Région de Doukkala-Abda et Gouverneur de la Province de Safi
  • 2002 - 2007 : Ministre de la santé
  • 2009 - 2012 : Il devient secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité.
  • Le , il a été élu président de la Chambre des conseillers supplantant Maâti Benkaddour Rassemblement national des indépendants (RNI) avec 140 contre 100 voix.
  • Le , il a été élu à la présidence de la Ligue des Conseils de la Choura, des sénats et des conseils similaires d'Afrique et du Monde arabe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]