Mohamed Benchicou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mohamed Benchicou

alt=Description de l'image Mohamed Benchicou.jpg.
Nom de naissance Mohamed Boualem Benchicou
Activités journaliste, écrivain
Naissance 1952
Miliana, Algérie
Langue d'écriture Français
Genres Essai, roman

Œuvres principales

  • Bouteflika, une imposture algérienne
  • Le mensonge de Dieu

Mohamed Boualem Benchicou (en arabe : محمد بن شيكو) est un journaliste et écrivain algérien né en 1952 à Miliana.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mohamed Benchicou est l'aîné d'une famille de sept enfants. Il est marié et père de trois enfants, deux filles et un garçon.

En 1989, il est l'un des fondateurs du Mouvement des journalistes algériens (MJA), un mouvement né durant l'ouverture du champ médiatique. Il dirige alors l'équipe qui relance le journal Alger Républicain, interdit de parution en 1965. Benchicou quitte Alger Républicain en 1991, pour fonder le Le Matin, principal quotidien d'opposition au Président en Algérie.

En février 2004, Benchicou publie en Algérie et en France une biographie critique sur le président algérien Abdelaziz Bouteflika, Bouteflika : une imposture algérienne.

En juin 2004, Benchicou est est condamné à une peine de deux ans de prison sur plainte du ministère des Finances pour « infraction régissant le contrôle des changes et les mouvements des capitaux », après avoir été interpellé en août 2003 à l’aéroport d'Alger en possession de "bons de caisse". Il est libéré le 14 juin 2006 de la prison d'El Harrach à Alger[1]. Pendant son incarcération, les journalistes du monde entier se mobilisent pour demander sa libération, car son emprisonnement est considéré comme une tentative de le faire taire. Le 29 mars 2006, il obtient le prix PEN qui rend hommage aux journalistes emprisonnés pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression[2]. Pendant son incarcération, le quotidien Le Matin est fermé.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bouteflika, une imposture algérienne, Le Matin Editions - Picollec, 2004
  • Les geôles d’Alger, Inas - Riveneuve, 2007, (ISBN 2914214316)
  • Je pardonnerai, (recueil de poèmes), Inas, 2008
  • Journal d'un homme libre, Auteur-Riveneuve, 2008
  • Notre ami Bouteflika, de l'état rêvé à l'état scélérat, Riveneuve, 2010 (sous la direction de M. Benchicou).
  • Le mensonge de Dieu, Michalon, 2011 (ISBN 978-2-84186-567-3)
  • Le dernier soir du dictateur, Riveneuve, 2011 (ISBN 978-2-36013-056-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.afrik.com/article7537.html
  2. (en) PEN/Barbara Goldsmith Freedom to Write Award Winners