Moffat Tunnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moffat.
Moffat Tunnel
Entrée occidentale du tunnel
Entrée occidentale du tunnel

Type ferroviaire
Longueur du tunnel 10 km
Nombre de tubes 1
Nombre de voies par tube 1
Ouverture à la circulation 1928
Coordonnées 39° 54′ 08″ N 105° 38′ 46″ O / 39.90235, -105.646139° 54′ 08″ Nord 105° 38′ 46″ Ouest / 39.90235, -105.6461  

Géolocalisation sur la carte : Colorado

(Voir situation sur carte : Colorado)
Red pog.svg

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Red pog.svg

Le Moffat Tunnel est un tunnel ferroviaire et un aqueduc souterrain qui traverse le Continental Divide dans le centre-nord du Colorado. Il a est nommé en l'honneur d'un industriel de cet État, pionnier du rail, David Moffat (1839-1911). Il se situe à 80 km à l'ouest de Denver dans l'East Portal du Front Range, environ 15 km à l'ouest de la ville de Rollinsville.

Le tunnel, monovoie, mesure 10 km de long pour 7,3 m de hauteur et 5,5 m de large. L'apex du tunnel est de 2,816 m au-dessus du niveau de la mer. Moffat Tunnel fournit à Denver un lien ferroviaire vers l'ouest au travers du Divide comme Cheyenne (Wyoming) au nord et Pueblo (Colorado) (Colorado) au sud ont permis au train américain d'accéder à l'ouest du pays. Le tunnel fut inauguré en 1928.

L'aqueduc souterrain est parallèle, au sud, au tunnel ferroviaire et fait partie du système d'approvisionnement en eau de la ville de Denver.

Historique[modifier | modifier le code]

Il fait suite au droit de passage établi par Moffat en 1902 alors qu'il était la recherche d'un meilleur et plus court chemin vers Salt Lake City. David Moffat rêvait alors d'un tunnel, sa voie de chemin de fer devant alors franchir la Rollins Pass, grimpant alors au travers d'une succession de boucles dont la construction, l'entretien et le déneigement en hiver ont pratiquement ruiné l'industriel, l'empêchant de pouvoir lever les fonds pour la construction du tunnel et de voir ce dernier de son vivant. Mais l'idée fut reprise et en 1914, l'émission d'une obligation fut approuvée par la ville de Denver pour financer les deux tiers du coût de la construction du tunnel. Cependant, attaquée sur cette émission d'obligation, la ville perdit devant les tribunaux qui constatèrent que la ville n'avait pas le droit constitutionnel d'entrer dans une coentreprise avec une entreprise privée pour construire un tunnel. Au printemps 1922, les législateurs représentant Denver à l'assemblée de l'État du Colorado trouvèrent une faille. Ce printemps-là, Pueblo (voie d'accès ferroviaire vers l'ouest) fut dévastée par une inondation et le gouverneur Oliver Shoup appela une session d'urgence de la législature. Les législateurs de Denver avaient désormais le pouvoir sur ceux de Pueblo. Il votèrent un financement d'urgence pour la ville assiégée par les eaux (et rivale économique de Denver) en retour d'une législation autorisant l'émission d'obligations pour leur tunnel. Un accord politique fut conclu et le 29 avril le Moffat Tunnel Improvement District fut créé. L'été suivant, les obligations furent vendues et la construction débuta.

Construction[modifier | modifier le code]

Le Moffat Tunnel fut percé à travers un adossement du James Peak. Un premier tunnel fut foré, parallèle au tunnel principal, pour faciliter le travail et mesurait 2,70 m de haut et de large. Tout ne se passa pas bien pour le nouveau district. En 1925, de la mauvaise roche à l'extrémité ouest du tunnel bloqua le percement et fit monter les coûts en flèche. Le percement du tunnel de travail a été officiellement terminé le 18 février 1926, l'explosion finale à la dynamite ayant été déclenchée à distance par le président américain Coolidge en appuyant sur un bouton depuis Washington, un programme de radio fut même diffusé à travers le pays depuis le cœur de la montagne. Ce tunnel de travail allait par la suite être transformé en aqueduc souterrain. Trois autres émissions obligataires furent nécessaires avant que le tunnel ne soit achevé.

Bien que le coût initial du tunnel était fixé à 6,62 millions de dollars, les évaluations finales faites par le Moffat Tunnel District, y compris les intérêts, s'élevaient à 23 972 843 dollars. Le coût des deux tunnels était de 15,6 millions de dollars, ce qui représentait 1,440 dollars par mètre percé. La construction entraina l'extraction de 570,000 m3 de roche (1.400,000 tonnes) soit l'équivalent de 1600 trains de marchandise de 40 wagons chacun. 28 personnes ont trouvé la mort durant les 5 années de construction dont 6 dans un accident le 30 juillet 1926.

Le tunnel est encore sous un bail de la ville de Denver. Le percement du tunnel ferroviaire fut fini le 7 juillet 1927, et officiellement remis, achevé, au locataire le 26 février 1928, le premier train franchissant le tunnel avant la fin de ce même mois. Les liaisons ferroviaires à travers le tunnel raccourcirent la distance entre Denver et la côte Pacifique, de 283 kilomètres. Le tunnel subit encore 48 mois d'alésage quotidien pour amener sa taille à 6,4 mètres.

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]