Moderata Fonte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Moderata Fonte, de son vrai nom Modesta Pozzo (1555-1592), était une femme de lettres vénitienne reconnue comme une des pionnières du féminisme. Son ouvrage le plus connu, Le Mérite des Femmes[1], eut une large influence en Italie et en Europe durant la Renaissance et inspira plusieurs œuvres consacrées à la dignité et l’excellence des femmes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Tredici canti del Floridoro (1581) poème épique mettant en scène une femme-chevalier.
  • Le Feste (1581)
  • La Passione di Cristo
  • La Résurrection du Christ (1592)
  • Il Meritto delle Donne (1592) (Le Mérite des Femmes, écrit par Moderata Fonte en deux journées, où l'on montre clairement combien elles sont dignes et plus parfaites que les hommes)

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Mérite des Femmes, écrit par Moderata Fonte en deux journées, où l'on montre clairement combien elles sont dignes et plus parfaites que les hommes. Traduction, annnotation et postace de Frédérique Verrier, éd. Rue d'Ulm, 2002.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]