Mode au XIVe siècle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Mode au XIVe siècle en Europe est marquée par le début d'une période d'expérimentation avec différentes formes de vêtements. L’historien James Laver suggère que le milieu du XIVe siècle marque l'émergence de la reconnaissance de la mode dans les vêtements[1], suggestion appuyée par Fernand Braudel [2]. Les vêtements drapés et les coutures droites des siècles précédents sont remplacés par des coutures courbes grâce à l'évolution des techniques de couture, permettant aux vêtements d’épouser les formes humaines.

Les tendances générales[modifier | modifier le code]

Au cours du siècle, la longueur des ourlets des femmes est progressivement réduite et, à la fin du siècle, il est à la mode pour les hommes d'omettre la longueur de leurs vêtements (tunique, kirtle, ou d'autres noms).
Au cours du siècle, la mode occidentale évolue à un rythme tout à fait inconnu d'autres civilisations, qu'elles soient anciennes ou contemporaines[3]. Dans la plupart des autres cultures que des changements politiques majeurs, tels que la conquête musulmane de l'Inde, a entraîné des changements radicaux dans les vêtements, et en Chine, le Japon et l' Empire ottoman de la mode ont très peu changé au cours des siècles précédents[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laver, James: The Concise History of Costume and Fashion, Abrams, 1979, p. 62
  2. Fernand Braudel, Civilization and Capitalism, 15th-18th Centuries, Vol 1: The Structures of Everyday Life," p. 317, William Collins & Sons, London 1981
  3. "The birth of fashion", in Boucher, François: 20,000 Years of Fashion, Harry Abrams, 1966, p. 192
  4. Fernand Braudel, Civilization and Capitalism, 15th–18th Centuries, Vol 1: The Structures of Everyday Life," pp. 312–3 and 323, William Collins & Sons, London 1981

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Odile Blanc, Parades et parures. L'invention du corps de mode à la fin du Moyen Âge, Gallimard, collection « Le temps des images », 1997.