Mochizuki-shuku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mochizuki-shuku, estampe d'Hiroshige de la série Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō.

Mochizuki-shuku (望月宿, Mochizuki-shuku?) était la vingt-cinquième des soixante-neuf stations du Nakasendō. Elle est située dans la ville actuelle de Saku, préfecture de Nagano au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Située au pied du mont Tateshina, Mochizuki a longtemps été connue pour ses chevaux. La zone reçut son nom, qui signifie à peu près « lune désirable », car elle fournissait des chevaux à la cour impériale et au shogunat le jour de plaine lune le quinzième jour du huitième mois, selon le calendrier chinois[1].

Mimakigahara se trouvait au nord-est de la station. Durant les périodes Heian et Kamakura, Mimakigahara était une zone de pâture impériale[2].

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Nakasendō
Yawata-shuku - Mochizuki-shuku - Ashida-shuku
(Motai-shuku était une ai no shuku située entre Mochizuki-shuku et Ashida-shuku.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Shinshū no Kaidō Tabō, Nakasendō. Ministry of Land, des infrastructure et des transport, Kantō Region.
  2. (ja) Hiroshige - Kisokaido. www.hiroshige.org.uk.

36° 15′ 57″ N 138° 21′ 44″ E / 36.2658, 138.3622 ()