Mobilité professionnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cas général[modifier | modifier le code]

La mobilité professionnelle se définit au sens large comme un changement dans les modalités d'exercice de l'activité professionnelle d'un individu. Ce changement peut revêtir différentes formes incorporant un ou plusieurs des motifs suivants :

Mobilité interne[modifier | modifier le code]

a - mobilité fonctionnelle (changement de poste ou d'affectation)

b - mobilité hiérarchique (dans la fonction publique : changement de grade)

Mobilité externe[modifier | modifier le code]

c - changement d'entreprise ou d'établissement

d - mobilité sectorielle (changement de branche professionnelle)

e - mobilité socio-professionnelle (changement de métier ou de statut : salarié, fonctionnaire, indépendant, chef d'entreprise...)

Mobilité géographique[modifier | modifier le code]

La mobilité géographique (entendue au sens d'un déplacement impliquant au minimum un changement de bassin de vie) ne doit pas être confondue avec la mobilité professionnelle bien que ces deux notions soient fortement liées : en effet, la mobilité professionnelle s'accompagne souvent d'une mobilité géographique, et réciproquement la mobilité géographique d'un actif implique toujours une forme de mobilité professionnelle.

Dans la fonction publique française[modifier | modifier le code]

Cas des fonctionnaires[modifier | modifier le code]

La loi n° 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique entend faciliter et encourager toutes les formes de mobilité, y compris la mobilité inter-fonctions publiques.

Elle prévoit notamment qu'une administration "ne peut s'opposer à la demande de mutation de l'un de ses fonctionnaires, acceptée par l'administration d'accueil, qu'en raison des nécessités de service" (art. 4).

Cas des agents contractuels[modifier | modifier le code]

Un agent contractuel peut bénéficier d'une mobilité au sein de son ministère ou de son établissement public pendant la période initiale de six ans correspondant au CDD de trois ans et à son renouvellement.

À l'issue de cette période au terme de laquelle l'agent bénéficiera d'un CDI, l'agent contractuel peut organiser une mobilité géographique ou fonctionnelle dans l'ensemble de la fonction publique de l'État.

Références[modifier | modifier le code]

Béduwé C., [1992], « Mobilité professionnelle et formation : bilan des approches quantitatives de la mobilité en France », in L. Coutrot & C. Dubar eds., Cheminements professionnels et mobilités sociales, La Documentation Française, p. 71-99

Guillotin Y., Hamouche S., [1999], « Mobilité salariale : mobilité géographique et mobilité professionnelle sont-elles payantes ? », in G.A.I.N.S., XVIèmes Journées de Micro Économie Appliquée, Lyon 3-4 Juin 1999

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]