Moanda (Gabon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moanda.
Moanda
Image illustrative de l'article Moanda (Gabon)
Administration
Pays Drapeau du Gabon Gabon
Province Haut-Ogooué
Département Lemboumbi-Leyou
Démographie
Population 42 000 hab.
Géographie
Coordonnées 1° 34′ S 13° 14′ E / -1.57, 13.231° 34′ Sud 13° 14′ Est / -1.57, 13.23  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gabon

Voir la carte administrative du Gabon
City locator 14.svg
Moanda

Géolocalisation sur la carte : Gabon

Voir la carte topographique du Gabon
City locator 14.svg
Moanda

Moanda est une ville du Gabon, située dans la province du Haut-Ogooué, à une cinquantaine de kilomètres de Franceville. Cette ville minière d'environ 42 000[1] habitants est la capitale du manganèse dont l'extraction constitue la principale activité de la région.

Géographie[modifier | modifier le code]

Moanda est entourée par des plateaux. Le climat est de type équatorial.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pylône de l'ancienne télébenne
Article connexe : Économie du Gabon.

Moanda doit son existence à la découverte, puis à l'exploitation du manganèse par la société Comilog (Compagnie minière de l'Ogooué), rachetée en 1996 par Eramet. La mine est exploitée depuis 1953.

Entre 1962 et 1991, une télébenne (bennes sur câble) de 76 km de long, à l'époque la plus longue du monde, reliait Moanda à Mbinda, en République du Congo, pour l'exportation du minerai lequel était ensuite transporté par train jusqu'à Pointe Noire[2]. Le transgabonais (chemin de fer) pris ensuite le relais pour le transport du minerai ; il est d'ailleurs exploité depuis 2003 par la SETRAG, filiale d'Eramet-Comilog[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville est centrée autour de l'extraction du manganèse. Eramet produit actuellement 3,5 millions de tonnes de minerai par an[4].

Transports[modifier | modifier le code]

La ville est située sur la route nationale N3 ; elle abrite une gare du Transgabonais ainsi qu'une piste d'atterrissage en latérite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les recensements sont imprécis et peu fiables
  2. Jean-Louis Chaléard et Chantal Chanson-Jabeur, Le chemin de fer en Afrique, Paris, Karthala, PRODIG, SEDET,‎ 2006 (ISBN 2-84586-643-7), p. 24
  3. « Comilog, l'entreprise, présentation », sur eramet-comilog.com
  4. Présentation de l'activité manganèse d'Eramet

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mylène Rémy, « Moanda  », dans Le Gabon aujourd'hui, Paris, Éd. du Jaguar,‎ 2005 (ISBN 978-2-86950-395-3), p. 187

Articles connexes[modifier | modifier le code]