Moïse Schwab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schwab.

Moïse Schwab (Paris, 1839-1918) était un linguiste, traducteur, historien et bibliothécaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moïse Schwab fit ses études à l'École israélite et au Talmud Torah de Strasbourg. De 1857 à 1866 il fut le secrétaire de Salomon Munk. Il travailla ensuite pendant un an comme interprète assermenté près la cour d'appel de Paris, puis, en 1868, il devint bibliothécaire à la Bibliothèque nationale. En 1880, le ministre de l'Instruction publique l'envoya en Bavière et dans le Würtemberg effectuer des recherches sur les premières imprimeries juives.

Auteur de nombreux ouvrages et articles de presse, Schwab est surtout connu pour sa traduction en français du Talmud de Jérusalem, qu'il commença en 1867 ou 1868, avant la parution de l'Introduction au Talmud de Zecharias Frankel (1870) et des différents dictionnaires d'hébreu talmudique. La première partie, publiée en 1871, reçut un accueil favorable, même si le travail de Schwab ne put échapper aux critiques. Il chercha ensuite la collaboration d'éminents talmudistes, mais sans succès, et dut terminer seul son œuvre.

Il fut un important contributeur de la Revue des études juives.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1866. Histoire des Israélites (2d ed. 1896).
  • 1866. Ethnographie de la Tunisie (prix de la Société d'ethnographie).
  • 1871-1890. Le Talmud de Jérusalem, Traduit pour la Première Fois en Français (12 vols.).
  • 1876. Bibliographie de la Perse (prix Brunet de l'Institut de France).
  • 1878. Littérature Rabbinique. Elie del Medigo et Pic de la Mirandole.
  • 1879. Des Points-Voyelles dans les Langues Sémitiques.
  • 1879. Elie de Pesaro. Voyage Ethnographique de Venise à Chypre.
  • 1881. Al-Ḥarisi et Ses Pérégrinations en Orient.
  • 1883. Les Incunables Hébraïques et les Premières Impressions Orientales du XVIe Siècle.
  • 1883. Bibliotheca Aristotelica (prix de l'Académie des inscriptions et belles-lettres).
  • 1888. Monuments Littéraires de l'Espagne.
  • 1889. Maqré Dardeqé, Dictionnaire Hébreu-Italien du XVe Siècle.
  • 1890. Deuxième Edition du Traité des Berakhoth, Traduit en Français.
  • 1896-99. Vocabulaire de l'Angélologie.
  • 1899-1902. Répertoire des Articles d'Histoire et de Littérature Juive (3 vols.).
  • 1900. Salomon Munk, Sa Vie et Ses Œuvres.
  • 1904. Rapport sur les Inscriptions Hébraïques en France.

Source[modifier | modifier le code]