Mnémosyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mnémosyne (homonymie).

Dans la mythologie grecque, entre autres d'après Hésiode, Mnémosyne est une Titanide, fille d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre) qui est la déesse de la Mémoire. Mais Hygin, la rajeunissant de deux générations, voit plutôt en elle une fille de Zeus et de la Néréide Clymène.

Elle aurait inventé les mots et le langage. Elle a donné un nom à chaque chose, ce qui rendit possible le fait de s'exprimer. Aimée de Zeus, de qui elle conçut les neuf Muses (assimilées parfois aux Piérides), elle est représentée par une femme qui soutient son menton, attitude de la méditation. Quelques Anciens l'ont peinte sous les traits d'une femme d'âge presque mûr ; elle a une coiffure enrichie de perles et de pierreries, et se tient le bout de l'oreille avec les deux premiers doigts de la main droite. Or il était d'usage à l'époque antique de figurer les dieux sous les traits d'adolescents, âge de la plénitude selon les Anciens, donc représentant le mieux la perfection divine.

Mnémosyne est aussi le titre d'un recueil du poète allemand Hölderlin.

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]