Mkhitar d'Ayrivank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mkhitar (ou Mekhitar) d'Ayrivank, Mkhitar Ayrivanetsi (en arménien Մխիթար Այրիվանեցի) ou Mkhitar d'Erevan (né à Erevan en 1222, mort vers 1290) est un historien, poète, musicien, copiste, enseignant et religieux arménien du XIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mkhitar naît à Erevan[1] en 1222[2]. Hautement instruit[2], il est responsable dès 1269 de l'enseignement au monastère d'Ayrivank (aujourd'hui Geghard)[1].

Sa date de mort est incertaine et est généralement fixée aux alentours de l'année 1290[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Mkhitar est principalement connu pour son Histoire chronologique, une chronique débutant à la Création et se terminant en 1289[1], reprenant notamment les travaux de Hovhannès Sarkavag[2]. On lui attribue également des chants religieux, des lais, des prières[1], une Sélection (reprenant des textes de treize auteurs anciens) et une Théorie du calendrier[4].

Mkhitar est également connu en tant que copiste : une Bible contenue dans le Ms. 1500 du Matenadaran (Erevan) lui est ainsi attribuée[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Hacikyan 2002, p. 572.
  2. a, b, c et d Aragione, Junod et Norelli 2005, p. 286.
  3. Bedrosian 2004, p. 242.
  4. Hacikyan 2002, p. 573.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aragione, Éric Junod et Enrico Norelli, Le canon du Nouveau Testament : Regards nouveaux sur l'histoire de sa formation, Labor et Fides,‎ 2005 (ISBN 978-2-8309-1177-0).
  • (en) Robert Bedrosian, « Armenia during the Seljuk and Mongol Periods », dans Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian People from Ancient to Modern Times, vol. I : The Dynastic Periods: From Antiquity to the Fourteenth Century, Palgrave Macmillan,‎ 2004 (ISBN 978-1403964212), p. 241-271.
  • (en) Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press,‎ 2002 (ISBN 978-0814330234).

Liens externes[modifier | modifier le code]