Miya-juku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 07′ 44″ N 136° 54′ 51″ E / 35.1289, 136.9143

Miya-juku dans les années 1830, représenté par Hiroshige dans les Cinquante-trois Stations du Tōkaidō.

Miya-juku (宮宿, Miya-juku?) était la quarante et unième des cinquante-trois stations du Tōkaidō, qui était la route majeure du Japon durant la période Edo.

Elle était située dans le quartier Atsuta-ku de la ville de Nagoya, dans la préfecture d'Aichi au Japon. Elle se trouvait à 6 km de Narumi-juku, la shukuba précédente.

Histoire[modifier | modifier le code]

En plus d'être une station du Tōkaidō, Miya-juku faisait également partie du Minoji (une route secondaire qui allait de Tarui-juku sur le Nakasendō) et du Saya Kaidō. En conséquence de quoi elle avait le plus grand nombre d'hatago de toutes les stations le long du Tōkaidō, en plus de ses deux honjin.

Stations voisines[modifier | modifier le code]

Tōkaidō
Narumi-juku - Miya-juku - Kuwana-juku
Saya Kaidō
Miya-juku (point de départ) - Iwazuka-juku
Minoji
Miya-juku (point d'arrivée) - Nagoya-juku

Notes et références[modifier | modifier le code]