Mixotrophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La mixotrophie est le mode trophique de Protistes Procaryotes et Eucaryotes capables de se nourrir soit par autotrophie soit par hétérotrophie soit par les deux modes trophiques simultanément ou encore par une photosynthèse bactérienne primitive.

La mixotrophie concerne des organismes autotrophes pour le carbone (c'est-à-dire capables de synthétiser de la matière organique à partir de matière minérale comme le dioxyde de carbone) et capables de vivre comme des hétérotrophes en absence d'énergie lumineuse à l'origine de l'autotrophie ou encore des organismes nécessitant simultanément la présence d'énergie lumineuse et carbone organique. En fait on considère maintenant comme mixotrophe une grande majorité des Protistes y compris chez les phytoflagellés qui captent l'énergie lumineuse le jour et le carbone organique la nuit. De manière générale les Protistes même dépourvus de chloroplaste sont à la fois capables de récupérer l'énergie lumineuse via les différents plastes et absorber par osmose le carbone organique présent dans le milieu. La vision qui consiste à partager les êtres entre animaux et végétaux ne peut pas s'appliquer aux protistes.

L'exemple le plus célèbre concerne les Euglènes. Les Euglènes sont des organismes unicellulaires libres vivants en eau douce. Ces organismes sont capables de réaliser la photosynthèse en présence de lumière. Cependant, en absence de lumière, elles deviennent hétérotrophes pour le carbone et sont capables de vivre contrairement à d'autres organismes photolithotrophes comme les plantes chlorophylliennes.

La mixotrophie à dominante hétérotrophe est un mode de production intensif et industriel des microalgues. Cette technologie consiste à produire de la biomasse par hétérotrophie tout en flashant les cellules pour activer les voies métaboliques rattachées aux différents plastes. Cette technologie permet d'atteindre en production industrielle des rendements de l'ordre de plusieurs centaines de grammes de matière sèche par litres et de produire l'ensemble des molécules pouvant être synthétisées par les microalgues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]