Mitsubishi Lancer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mitsubishi Lancer
Mitsubishi Lancer

Marque Drapeau : Japon Mitsubishi
Années de production depuis 1973
Classe Compacte
Moteur et transmission
Position du moteur Avant
Mitsubishi Lancer Turbo
Mitsubishi Lancer Turbo
Descriptif de la voiture, au Passenger Car Engineering Center Museum de Mitsubishi à Okazaki-city, Aichi (Japon).

La Mitsubishi Lancer est une voiture familiale de Mitsubishi Motors.

Depuis son lancement en 1973, six millions d'exemplaires ont été vendus[1].

Versions[modifier | modifier le code]

Huit générations se sont succédé :

  • 1e version : 1973 - 1979 ;
  • 2e version : 1979 - 1988, Cx = 0,50 ;
  • 3e version : 1982 - 1987 ;
  • 4e version : 1988 - 1992 ;
  • 5e version : 1991 - 1995 ;
  • 6e version : 1995 - 2000 ;
  • 7e version : 2000 - 2007 ;
  • 8e version : depuis 2007.

Mitsubishi Lancer 1600 GSR (1973 - 1979)[modifier | modifier le code]

Aussi appelée Colt Lancer 1600 GSR sur le marché européen. Elle est issue des modèles Galant GTO et Galant FTO, modifiés pour la course: L:3.965, l:1.525, h:1.360, empâtement:2.350.

Surnommée la Reine des voitures en Afrique grâce à ses victoires sur ce continent[2], elle est conçue par Mitsubishi Motors pour résister aux parcours hors pistes les plus difficiles.

Dans les spécifications de rallye, la GSR produit 126 kW (171 PS; 169 hp) à 7 800 tr/min (la version citadine initiale développant 110 PS pour 81 kW).

Après quelques succès sporadiques de la Colt et de la Galant en rallye, la marque décide de développer un modèle de Lancer dans le but spécifique de remporter le Safari Rally, avec ses plus de 6 000 km de difficiles parcours sous des températures équatoriales et des vents brûlants, une voiture sur cinq arrivant en moyenne alors à bon port à Nairobi à l'époque. Mitsubishi engage des équipages officiels d'usine entre 1974 et 1977 pour arriver à ses fins: en quatre ans une seule des treize voitures du constructeur nippon ne franchit pas la ligne d'arrivée; en 1976 le podium est même entièrement aux couleurs de la marque (1er Singh, 2e Ulyate et 3e Cowan), tout comme lors de la première édition du Southern Cross Rally disputée par la voiture en 1973 (avec en prime la quatrième place également), qui fera encore un et deux au Bandama en 1977.

Même après la fin de la production de sa première version, la Mitsubishi Lancer GSR est restée une voiture africaine encore fréquemment rencontrée en course durant les années 1980, entre les mains d'équipages privés. Le déclin des courses de pure endurance et la montée en puissance des voitures du groupe B signe malgré tout sa disparition.

Palmarès:

Titre[modifier | modifier le code]

Victoires en WRC[modifier | modifier le code]

(apparitions en WRC entre 1974 et 1977)

 #  Année Course Pilote Copilote
1 1974 Drapeau du Kenya 22e East African Safari Rally du Kenya Joginder Singh David Doig
2 1976 Drapeau du Kenya 24e Safari Rally du Kenya Joginder Singh David Doig

(nb: en 1976 Robin Ulyate termine second, et Andrew Cowan troisième, avec le même modèle; Kenjiro Shinozuka a aussi l'occasion de conduire la voiture en mondial, en 1976 et 1977)

Autres victoires[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lancer prelaunch, sur allnewlancer.ca
  2. Article A Glorious Heritage - Chronological history of Mitsubishi Motor Sports activities, MITSUBISHI LANCER 1600 GSR, sur le site officiel www.mitsubishi-motors.co.jp
  3. Jean-Claude Bonnaud (février 1981), article "15e Safari du Zaïre" dans Auto-Hebdo n°255, relevé sur forum-auto.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]