Mitsubishi B2M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mitsubishi B2M
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Japon Mitsubishi
Rôle Bombardier-torpilleur
Premier vol 28 décembre 1929
Mise en service 1932
Nombre construits 206
Équipage
3
Motorisation
Moteur Hispano-Suiza
Nombre 1
Type Cylindre en V
Puissance unitaire 650 ch
Dimensions
Envergure 15 22 m
Longueur 10 27 m
Hauteur 3 71 m
Surface alaire 55 m2
Masses
À vide 2 260 kg
Avec armement 3 600 kg
Performances
Vitesse maximale 213 km/h
Plafond 4 500 m
Rayon d'action 1 779 km
Rapport poids/puissance 6 00 kg/ch
Armement
Interne 2 mitrailleuses de 7,7mm
Externe 800 kg de torpilles ou de bombes

Le Mitsubishi B2M était un bombardier-torpilleur embarqué japonais des années 1920-30. Il fut construit par Mitsubishi sur une conception du britannique Blackburn Aircraft et fut utilisé par la Marine impériale japonaise.

Étude et développement[modifier | modifier le code]

En 1927, la compagnie japonaise Mitsubishi commissionna l'avionneur britannique Blackburn Aircraft de l'étude d'un avion qui serait construit sous licence par Mitsubishi pour répondre à l'appel d'offre de la marine impériale japonaise pour un avion embarqué de reconnaissance et bombardier-torpilleur devant remplacer ses B1M. Blackburn produisit le Blackburn T.7B, version agrandie de son Ripon, qui était en cours d'étude pour la Fleet Air Arm britannique[1].

Le T.7B était un biplan de trois places, construit en tubes d'acier avec les ailes hautes équipées de becs de bord d'attaque Handley Page, propulsé par un moteur Hispano-Suiza 12Lbr de 625 ch (466 kW).

L'étude remporta la compétition et un prototype (désigné 3MR4) commandé à Blackburn. Il effectua son premier vol le 28 décembre 1929 à l'usine de Blackburn à Brough (en), Yorkshire[1] et fut embarqué pour le Japon en février 1930[2].

Trois prototypes furent construits par Mitsubishi au Japon avant que l'avion ne soit approuvé sous le nom Navy Type 89-1 Model 1 Carrier Attack Plane ou Mitsubishi B2M1[3].

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le B2M1 est entré en service dans la marine impériale japonaise en mars 1932[3], à bord des porte-avions Akagi, Kaga et Hōshō. Des modifications pour améliorer la maintenance donnèrent le B2M2 ou Navy Type 89-2 Carrier Attack Plane, puis le B2M1 avec quelques progrès en performances. 204 appareils des deux versions furent produits[3].

Les B2M furent beaucoup utilisés pour des bombardements à haute et basse altitude contre la Chine au début de la Seconde Guerre sino-japonaise en 1937[3],[4].

Variantes[modifier | modifier le code]

Mitsubishi B2M bombardier torpilleur embarqué
Blackburn T.7B
Prototype construit par Blackburn Aircraft.
Mitsubishi 3MR4
Trois prototypes construits au Japon.
Misubishi B2M1
Premiers avions de production.
Mitsubishi B2M2
Version améliorée voilure réduite et queue modifiée.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau du Japon Japon

voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Francis Mason, The British bomber since 1914, London, Putnam,‎ avril 1994, 416 p. (ISBN 978-0-851-77861-7)
  2. (en) Enzo Angelucci, World Encyclopedia of Military Aircraft, London, Jane's Publishing,‎ 1981 (ISBN 0-710-60148-4)
  3. a, b, c et d (en) David Donald (éditeur), The Encyclopedia of World Aircraft, Aerospace Publishing,‎ 1997 (ISBN 1-856-05375-X)
  4. (en) « Håkans Aviation page – Sino-Japanese Air War 1937 » (consulté le 2007-06-25)



Liens externes[modifier | modifier le code]