Mitrailleuse Darne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darne.
Darne mle 1922 ou 1933
Image illustrative de l'article Mitrailleuse Darne
Mitrailleuse Darne capturée et utilisée comme une arme anti-aérienne.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Type Mitrailleuse légère
Munitions 8mm Lebel
.303 British ou 7,7 mm
7,5 × 54 mm mod. 1929
Fabricant Établissements Darne, Saint-Étienne
Durée de service 1922-1945
Production 11 000
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 8,4 kg
Longueur(s) 1 112 mm
Caractéristiques techniques
Architecture monotube
Mode d'action Gaz
Portée maximale 500 m
Cadence de tir 900 à 1200 coups par minute
Vitesse initiale 790 m/s
Capacité bande à maillons métalliques contenant jusqu'à 1500 cartouches ou chargeur circulaire de 200 cartouches
Variantes Darne mle 1922 7,7 ou 8 mm
Darne mle 1933 7,5 mm

La mitrailleuse Darne est une mitrailleuse produite de 1922 à 1939 en France et adaptée à plusieurs calibres de 6 mm à 8 mm.

Historique[modifier | modifier le code]

Un total de 11 000 mitrailleuses ont été vendues, dont 6 000 en France, 2 500 en Serbie, 1 200 en Espagne, 1 000 en Italie ainsi qu'au Brésil, à la Lituanie et la Tchécoslovaquie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La mitrailleuse Darne Modèle 1933 est une arme à feu automatique pour avion, actionnée par emprunt de gaz, refroidie par air et dont la cadence de tir varie de 900 à 1200 coups par minute selon le rodage du mécanisme. L'alimentation des mitrailleuses d'aile et de capot est réalisée par une bande métallique à mayons détachables disposée dans une boîte et contenant jusqu'à 1 500 cartouches. Le modèle sur affût rotatif est alimenté par un chargeur circulaire de 200 cartouches. Cette arme présente une grande simplicité de construction, de production et un faible coût de 700 francs français[1].

Versions[modifier | modifier le code]

Un prototype de MAC 32 et un mitrailleuse Darne Mle 33.
Les débuts[2],[3],[4]

L'entreprise Darne, productrice de fusils de chasse à Saint-Étienne, réalise à partir de 1915 la fabrication de 3266 Lewis 7,7 mm. Cette arme d'un poids de 12,6 kg présentait une cadence de tir d'environ 500 coups par minute.

Les services d'armement français passent en août 1918 une commande massive de fusils mitrailleurs et de mitrailleuses d'aviation à Darne, en vue des combats de l'année 1919. L'armistice provoque l'annulation de ce marché, mais le développement des prototypes est poursuivi avec l'aide des ingénieurs d'état.
Une mitrailleuse est conçue par les établissements Darne à partir de cette expérience, le Modèle 1919 de calibre 7,7 mm. Cette arme automatique est produite en faible quantité pour l'aviation française.

Le fusil-mitrailleur Darne Modèle 1923 échoue face à la MAC 24/29, calibrée en 7,5 × 54 mm 1929C et adoptée par l'armée française.

La Darne Modèle 1933

La société Darne pourvoit à partir de 1934 au remplacement des mitrailleuses de l'Armée de l'air et de l'aviation navale françaises. Sa mitrailleuse pour avion est adaptée à la munition de 7,5 mm 1929C, mais connaît des problèmes d'enrayage, par manque de mise au point. La standardisation de la MAC 1934, produite par une manufacture d'état, est alors en cours et décide du sort du Modèle 1933, relégué en seconde ligne dans l'Armée de l'air. L'aviation navale l'utilise cependant sans problèmes particuliers, de même que l'armée allemande sous le nom de MG 106(f).

La Darne Modèle 1933 présente dès sa mise en service une alimentation par bande souple, dont la mitrailleuse MAC 1934 d'un coût supérieur, ne dispose qu'en 1939.

Pays étrangers

Les mitrailleuses Darne font l'objet de commandes en milliers d'unités dans différents pays étrangers

Une partie des pièces de l'arme sont produites en Espagne à la fin des années 1930, pour des raisons de coût.

La Darne de calibre 7,7 mm est proposée au concours de remplacement de la mitrailleuse Lewis, organisée par la R.A.F. en 1935. Elle est classée seconde parmi une dizaine d'armes, favorite de l'équipe technique, mais la Vickers K dérivée du FM Berthier[5] lui est préférée.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Modèles d'avions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Moulin, « Notice technique de la Mitrailleuse "Darne" (suite) », sur Le bloc-note de l'aérophile,‎ 20 octobre 2011 (consulté le 4 janvier 2014).
  2. Jacques Moulin, « Les mitrailleuses d’Aviation “Darne” », sur Le bloc-note de l'aérophile,‎ 20 octobre 2011 (consulté le 4 janvier 2014).
  3. « Histoire », sur Armurerie Darne (consulté le 4 janvier 2014).
  4. Jean Cuny et Raymond Danel, L'aviation de chasse française 1918-1940, vol. 2, Docavia,‎ 1974.
  5. « FM Berthier », sur Encyclopédie des armes (consulté le 4 janvier 2014).
  6. (en) Jean Huon, « The Darne machinegun » (consulté le 4 janvier 2014).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ministère de la Guerre, Notice de la mitrailleuse légère Darne Modèle 1923, 1923
  • Artillerie navale, Notice technique de la mitrailleuse Darne Modèle 1933, 1938.
  • George M. Chinn, The Machine Gun, Department of the Navy, 1951.
  • H.B. Lockhoven, Waffen Archiv, 1969.
  • Maurice Cottaz, L'arme à feu portative française, éditions Albert Morancé, 1971, Paris, p. 33
  • Jean Cuny et Raymond Danel, L'aviation de chasse française 1918-1940, Docavia n° 2, 1974
  • Jean Huon, Un siècle d'armement mondial, tome 3, Crépin-Leblond, 1979.
  • William M. Easterly, The Belgian Rattlesnake, Collectors's Grade Publications, 1998. CEDOCAR

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Jacques Moulin, Les mitrailleuses d’Aviation “Darne”, 20 octobre 2011, 58 - [1]
  • Darne. Depuis 1881. Histoire - [2]
  • Machine-gun Darne, World.guns.ru - [3]
  • La standardisation à outrance peut tuer, l'aviation selon Drix, 28 décembre 2011 - [4]
  • Forgotten Weapons.com Darne Mle 1923 Manual - [5]
  • The Darne machinegun, Jean Huon, [6]

Photographies[modifier | modifier le code]

  • Photobucket - [7]
  • Photobucket - [8]

Descriptif technique[modifier | modifier le code]

  • Notice technique de la Mitrailleuse "DARNE" (Le bloc-note de l'aerophile, Jacques Moulin, 20 octobre 2011, 60) - [9]
  • Notice technique de la Mitrailleuse "DARNE" (suite) (Le bloc-note de l'aerophile, Jacques Moulin, 20 octobre 2011, 59) - [10]
  • Notice de la mitrailleuse légère Darne Modèle 1923, Ministère de la guerre, 1923 (PDF). Forgotten Weapons.com Darne Mle 1923 Manual - [11]