Mithridate de Pergame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mithridate.
Mithridate de Pergame
Titre
Roi du Bosphore
ca. 4745 av. J.-C.
Prédécesseur Pharnace II
Successeur Dynamis et Asandros
Roi de Colchide
ca. 4745 av. J.-C.
Prédécesseur Pharnace II
Successeur Dynamis et Asandros
Biographie
Date de décès 45 av. J.-C.
Père Ménodote
Mère Adogaginis ou Abodogimai

Mithridate de Pergame est un roi du Bosphore et de Colchide ayant régné de 47 à 45 av. J.-C.

Origine[modifier | modifier le code]

Mithridate est le fils d’un citoyen de Pergame nommé Ménodote, et il descend par sa mère Adogaginis ou Abodogimai des tétrarques galates[1]. Il est toutefois considéré comme le fils illégitime du roi du Pont Mithridate VI qui le fait élever à sa cour puis dans son camp au cours de ses campagnes[2]. Dès 64 av. J.-C., il reçoit la souveraineté sur sa ville natale.

Prétendant[modifier | modifier le code]

En 48 av. J.-C., il obtient la faveur de Jules César en levant pour lui des troupes en Syrie et en Cilicie afin de renforcer l’armée du dictateur au moment de la guerre d’Alexandrie[3].

Il s’empare de Péluse mais il est arrêté lorsqu’il tente de traverser le Nil. Appuyé par un contingent de Juifs mené par Antipater, le père d’Hérode Ier le Grand, il participe à la victoire finale sur Ptolémée XIII[4].

Mithridate de Pergame suit ensuite César lors de la campagne contre Pharnace II du Pont de 47 av. J.-C. Après la victoire des Romains, il reçoit de César le titre de tétrarque du chef de sa mère et celui de roi du Bosphore[5].

Mithridate de Pergame est tué dans un combat contre Asandros du Bosphore, vainqueur et successeur de Pharnace II, en tentant de conquérir le royaume qui lui a été concédé par César.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Théodore Reinach, Revue celtique, tome XXII, Paris, 1901, p. 1-8, elle était fille de Déiotaros, tétrarque des Trocmes, et sœur de Brogitorix, également tétrarque des Trocmes et époux d'une fille du roi de Galatie Déiotaros.
  2. Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne], XIII, 4, 3.
  3. Dion Cassius, livre XLII, chapitres 41, 43 et 48.
  4. Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques [lire en ligne], XIV, 8, 1-2.
  5. Appien, Guerre mitridatique, 121.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Félix Cary, Histoire des rois de Thrace et de ceux du Bosphore cimmérien, éd. Desaint et Saillant, 1752 [lire en ligne].
  • (en) Ellis Hovell Minns, Scythians and Greeks: A Survey of Ancient History and Archaeology on the North Coast of the Euxine from the Danube to the Caucasus, Cambridge University Press, 2011 (ISBN 9781108024877), « Genealogy of Kings of Pontus and Bosporus B.C 100 to A.D. 100 », p. 590.