Mithridate III de Commagène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mithridate III
Titre
Roi de Commagène
2012 av. J.-C.
Prédécesseur Mithridate II
Successeur Antiochos III
Biographie
Date de décès 12 av. J.-C.
Conjoint Iotapa de Médie-Atropatène
Enfant(s) Antiochos III, Iotapa de Médie-Atropatène, Iotapa de Commagène

Mithridate III de Commagène ou Mithridate III Antiochus Épiphane (grec : Ἀντίοχος ὀ Ἐπιφανής, fl. Μιθριδάτης) a régné sur le royaume de Commagène de 20 à 12 av. J.-C.

Origine[modifier | modifier le code]

Selon Cyrille Toumanoff, il est le neveu et le successeur de Mithridate II de Commagène[1] ; certaines sources le donnent toutefois comme le fils de Mithridate II de Commagène[2] et d'une reine Laodicé de Commagène. Il est d'ascendance arménienne[3] et séleucide.

Règne[modifier | modifier le code]

À la mort de Mithridate II, vers 20 av. J.-C., Mithridate III lui succède. Son règne a duré jusqu'en 12 av. J.-C. On sait très peu de choses sur sa vie et son règne.

Quand il meurt en 12 av. J.-C., son fils Antiochos III de Commagène devient roi. Antiochos III règne avec sa sœur-épouse nommée Iotapa.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Toujours selon Cyrille Toumanoff, Mithridate avait épousé sa cousine paternelle Iotapa de Médie-Atropatène, une princesse de Médie et la fille d'Artavazde Ier de Médie-Atropatène, peu après 30 av. J.-C., dont Antiochos, et deux filles homonymes nommées Iotapa :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mithridates III of Commagene » (voir la liste des auteurs)

  1. Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome,‎ 1990, p. 398.
  2. Maurice Sartre, Le Haut-Empire romain. Les provinces de Méditerranée orientale d'Auguste aux Sévères, éditions du Seuil, Points Histoire n° H 220, p. 25.
  3. (en) Mark Chahin, The Kingdom of Armenia, Routlege,‎ 2001 (ISBN 0700714529), p. 190–191.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Chahin, The Kingdom of Armenia, Routlege,‎ 2001 (ISBN 0700714529).