Mister Big (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mister Big
Personnage de fiction apparaissant dans
James Bond

Nom original Mister Big
Alias Monsieur Grosbonnet/Docteur Kananga (film)
Buonapart Ignace Gallia (roman)
Espèce Homme
Affiliation Solitaire

Interprété par Yaphet Kotto
Film(s) Vivre et laisser mourir
Roman(s) Requins et services secrets

Mister Big est un personnage de la série littéraire et cinématographique James Bond. Il apparaît dans le deuxième roman de Ian Fleming, Requins et services secrets et dans le film Vivre et laisser mourir sous les noms de Monsieur Grosbonnet et Docteur Kananga.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Roman Requins et services secrets[modifier | modifier le code]

Né en 1909 (il a 45 ans dans le roman, sorti en 1954), Mister Big a pour vrai nom Buonapart Ignace Gallia. Son pseudonyme peut aussi s'expliquer par sa forte stature (2 mètres et 100 kilos). Il est de phénotype noir et d'origine mi-haïtienne mi-française. Enfant, il est impliqué dans le culte vaudou. Son premier boulot consiste à conduire des camions dans Port-au-Prince, à la suite de quoi il sera contrebandier d'alcool aux États-Unis. Quand la Prohibition cesse en 1933, il a 24 ans et s'installe à Harlem, puis achète la moitié d'un petit night-club. Après que l'autre acquéreur ait été retrouvé au fond d'un tonneau de ciment, Mister Big devient seul propriétaire de l'entreprise. Mobilisé en 1943, il est muté à Marseille par l'OSS en raison de son excellent français (emprunté à ses origines). À la fin du conflit mondial il devient agent soviétique et travaille pour le SMERSH, organisation de contre-espionnage de la superpuissance communiste qui cherche à enrayer tout adversaire, surtout s'il vient de l'Ouest. Après quoi il retourne à Harlem en 1950 et se sert de son commerce pour dissimuler une activité bien plus effroyable. Selon M, Mister Big est l'un des criminels les plus dangereux au monde.

Quand le roman commence, James Bond se voit confier pour mission de l'arrêter. L'agent du MI6 y voit une occasion d'infliger une nouvelle perte au SMERSH, son ennemi juré, après la mort du Chiffre dans Espions, faites vos jeux (Casino Royale). Il apprend que Mister Big se cache au large de la Jamaïque, où il a découvert le trésor du pirate gallois Sir Henry Morgan, qu'il écoule pour financer les opérations du SMERSH. Pour le neutraliser, James Bond reçoit de nouveau le soutien de son ami de la CIA Felix Leiter. Mais les hommes de Mister Big, tandis que celui-ci interroge James Bond, le jetteront aux requins de leur entrepôt aquatique, et Leiter perdra une jambe et un bras à cause des requins.

James Bond, qui compte bien se venger, détruit finalement les pièces d'or du trésor, place une mine sur le yacht de Mister Big, qui explose. Lui et ses hommes tombent à l'eau et meurent dévorés par les requins et barracudas des eaux environnantes.

Tout au long de l'œuvre, les hommes de Mister Big le prendront pour un zombie contrôlé par le Baron Samedi, dieu vaudou de la mort et des ténèbres, en se basant sur son caractère maléfique et sa peau grisâtre, résultant d'une pathologie cardiaque.

Film Vivre et laisser mourir[modifier | modifier le code]

Le docteur Kananga est le dictateur de l'île fictive de San Monique, dans les Caraïbes. Il fait tuer plusieurs agents secrets britanniques et américains, notamment au siège des Nations Unies. James Bond, chargé avec Felix Leiter d'enquêter sur ces meurtres, ne va pas tarder à faire connaissance avec les hommes de main de Kananga, alias le truand américain Monsieur Grosbonnet, chef d'un puissant cartel de la drogue. Parmi eux se trouvent Tee-Hee, à la main droite métallique à la suite de la morsure d'un caïman nommé Albert, et Solitaire, une jeune et séduisante voyante, qui devient la petite amie de James Bond. Furieux de cette trahison de la part de sa voyante, qui dévoilait jusqu'alors les intentions de Bond, Kananga les retient prisonniers et les jette aux requins de son entrepôt aquatique. Mais Bond parvient à les délivrer tous deux et à tuer Kananga en lui faisant avaler une balle anti-requins, ce qui le gonfle et le fait exploser. Son champ de pavot, quant à lui, est brûlé par Quarrel, complice de Bond.

Kananga est ici interprété par l'acteur Yaphet Kotto, et il utilise un spectacle vaudou mettant en scène le Baron Samedi dans l'hôtel de Bond pour éloigner les curieux de ses activités clandestines. Il possède des complices, tous noirs, absolument partout, aussi bien aux États-Unis que sur San Monique.

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]