Missy (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Missy.
Missy
Église Saint-Jean-Baptiste
Église Saint-Jean-Baptiste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Villers-Bocage
Intercommunalité Communauté de communes Villers-Bocage Intercom
Maire
Mandat
Christian Vengeons
2014-2020
Code postal 14210
Code commune 14432
Démographie
Gentilé Misséens
Population
municipale
557 hab. (2011)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 21″ N 0° 33′ 01″ O / 49.1225, -0.550277777778 ()49° 07′ 21″ Nord 0° 33′ 01″ Ouest / 49.1225, -0.550277777778 ()  
Altitude Min. 47 m – Max. 120 m
Superficie 5,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Missy

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Missy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Missy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Missy

Missy est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 557 habitants[Note 1] (les Misséens).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à 9 kilomètres de Villers-Bocage et 15 de Caen et s'étend sur une superficie de 506 hectares. L'Odon est la seule rivière importante. Les ruisseaux de Sourdeval, de la Pigacière, d'O et de Cayer tirent leur nom de l'endroit où ils forment leur source.

Hameaux : le Bourg, la Flaguais, la Félière, les Bas Monceaux, les Hauts Monceaux, la Pigacière, le Quesnot, le Bas des Forges, le Haut des Forges, Cayer, les Nouillons, le Rosel.

Communes limitrophes de Missy[1]
Noyers-Bocage Grainville-sur-Odon Grainville-sur-Odon
Noyers-Bocage Missy[1] Grainville-sur-Odon,
Gavrus
Noyers-Bocage,
Le Locheur
Le Locheur, Bougy Bougy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est attesté sous la forme Misseium en 1190[2]. Il serait issu d'un anthroponyme gaulois[2] ou roman[3] Micius ou Mittius.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Missy dépendait de la sergenterie de Villers, du notariat de Noyers, de l'élection de Caen. Elle a pour patron saint Jean-Baptiste. Les noms des seigneurs de Missy sont gravés sur les cloches.

Le hameau des Forges est le plus peuplé. Au Moyen Âge, les forges donnèrent le nom du village. La mairie et l'école datent de 1852.

Le premier marquillier de la paroisse était François Jean-Pierre de Chazot, époux de Sophie-Marie de Vassy, ancien capitaine d'Infanterie. On pouvait voir jadis à l'intérieur de l'église des pierres tombales rappelant la sépulture des anciens seigneurs de Missy. Le vieux manoir actuellement à usage de ferme, proche de l'église ainsi que le presbytère datent du XVIe siècle. Le château de Missy date des premières années du XVIIIe siècle, il est entouré d'une douve, l'endroit où il a été bâti se nommait le lieu des Préaux. La ferme de la Guerre sur le ruisseau d'O a été habitée au XVIe et XVIIe siècle par les Vincent, sieurs de la Guerre.

Le double crime du 2 mars 1921 des époux Baptiste qui tenaient une épicerie est resté dans la mémoire collective.

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
Parti d'argent et de gueules à la lettre M capitale onciale brochant sur le tout de l'un en l'autre[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Louis Marie    
 ?  ? Élisabeth de Bonnières    
 ? mars 2008 Jean Lhommet    
mars 2008 en cours Christian Vengeons[5] SE Directeur de service éducatif
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 557 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Missy a compté jusqu'à 632 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
499 474 559 557 562 626 632 614 604
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
564 561 581 521 480 456 450 462 371
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
356 320 293 252 278 260 272 214 248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
311 326 297 319 439 463 522 555 533
2011 - - - - - - - -
557 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Les habitants de Missy sont les Misséens.

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le portail sud, inscrit au titre des monuments historiques.
  • L'église Saint-Jean-Baptiste est composée d'une nef du XIIIe siècle, d'un chœur de la fin du XIIIe siècle, d'une tour accolée à celui-ci, d'une chapelle seigneuriale et d'une sacristie. La coupole fut achevée en 1754. Le portail sud ainsi que la rose occidentale ont fait l'objet en 1927 d'une inscription aux Monuments Historiques[8]
  • Calvaire en haut de la côte des Forges.
  • Ancien château détruit par faits de guerre.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), lien notice BnF?), p. 177
  4. « GASO, la banque du blason - Missy Calvados » (consulté le 16 février 2011)
  5. a et b Réélection 2014 : « Missy (14210) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  8. « Église Saint-Jean-Baptiste », base Mérimée, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 1, Caen, Hardel,‎ 1846 (lire en ligne), p. 201-203

Liens externes[modifier | modifier le code]