Missoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Missoni est une entreprise italienne spécialisée dans la mode, basée à Varèse. Cette maison est célèbre pour sa maille unique, ses couleurs et ses imprimés colorés, fleuris et fruités. L’entreprise a été fondée par l'ancien athlète Ottavio Missoni et sa femme Rosita Jelmini en 1953.

Historique[modifier | modifier le code]

La fondation de la griffe est le résultat de la rencontre entre Ottavio Missoni et Rosita Jelmini[1].

Après la Seconde Guerre mondiale, Missoni a ouvert un atelier en collaboration avec son ami George Oberweger pour produire des vêtements de sport en laine. Sa création, le costume « Venjulia » fut choisi par l’équipe italienne lors des Jeux olympiques de 1948 à Londres, lors de lesquels Ottavio Missoni a également participé en tant qu’athlète. C’est à cette occasion qu’il rencontra Rosita Jelmini Missano Octavius, issue d'une famille de tailleurs de Golasecca dans la province de Varèse.

Les deux se marient en avril 1953 et ouvrent un petit atelier de tricot à Gallarate, près du village de Rosita. En 1958, ils présentent à Milan leur première collection, baptisée « Milan-Sympathie »[2]. L’entreprise prospère et bénéficie du soutien d’Anna Piaggi, éditrice de la revue Arianna di Mondadori.

Lors d’un voyage à New York en 1965, Rosita rencontre la styliste française Emmanuelle Khanh et une collaboration entre les deux marques ainsi qu’une nouvelle collection de mode l’année suivante en résulte. Leur renommée fut assurée en 1967 lorsque leurs fondateurs de Missoni furent invités à montrer leurs créations au Palais Pitti à Florence. Rosita a demandé aux mannequins de retirer leurs soutiens-gorge, soi-disant parce qu’ils étaient de la mauvaise couleur et se voyaient à travers leurs blouses en lamé fin. Lors du défilé, avec la lumière et les spots, les vêtements sont devenus transparents et les organisateurs furent choqués (ils n’ont pas réinvité les créateurs l’année suivante)[2]. L’entreprise continue à prospérer et construit une nouvelle usine à Sumirago en 1969. Avec leurs designs plébiscités aux États-Unis par Diana Vreeland, alors rédactrice en chef du magazine Vogue, ils ouvrent leur première boutique sur le sol américain, chez Bloomingdales.

L'entreprise artisanale du début est devenue un empire international[3].

Style[modifier | modifier le code]

Les tricots Missoni sont célèbres pour leur multitude de motifs tels que les rayures, les figures géométriques, les motifs floraux, utilisés dans un kaléidoscope de couleurs. Ils sont aussi connus pour leur liberté d’utilisation de nombreuses fibres différentes telles que la laine, le coton, le lin, la viscose et la soie.

Marques[modifier | modifier le code]

En dehors de l’axe principal de la marque (prêt-à-porter féminin et masculin), l’entreprise s’est diversifiée dans une variété de produits de luxe. Missoni Sport, donc la production et la commercialisation ont commencé en janvier 2002 a depuis été abandonné. M Missoni, une ligne plus abordable a été introduite en 1998. Fabriquée et distribuée par Marzotto (aujourd’hui Valentino Fashion Group), cette ligne connaît un succès remarquable : elle touche un grand nombre de consommateurs et est maintenant vendu dans les grands magasins et magasins spécialisés à travers le monde. La collection Missoni Home trouve ses racines dans les tissus d’ameublement produits en 1981 en collaboration avec l’entreprise de la famille de Rosita. La marque a lancé son premier parfum à New York en 1980.

Parfums[modifier | modifier le code]

Parmi les parfums de l’atelier Missoni, on trouve :

  • Missoni pour femme (1980)
  • Mission Uomo pour homme (1983)
  • Molto Missoni pour femme (1990)
  • Noi Missoni pour femme (1995)
  • Missoni Acqua (2006)
  • Missioni pour femme (2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]