Mississippi State Sovereignty Commission

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Mississippi State Sovereignty Commission (Commission pour la Souveraineté du Mississippi) était, entre 1956 et 1977, une agence de l'État dirigée par le gouverneur du Mississippi[1]. Le but de la commission était de « […] protéger la souveraineté du Mississippi et de ses États frères » de « l'empiétement du gouvernement fédéral ». Elle avait été initialement créée pour coordonner les activités de relations publiques de l'État et présenter les lois sur la ségrégation raciale qui y étaient en vigueur, sous un jour plus favorable. Sa création avait été décidée par le corps législatif du Mississippi en 1956 en réaction à l'arrêt de la Cour suprême des États-Unis dans l'affaire Brown v. Board of Education, par laquelle la Cour déclare la ségrégation raciale inconstitutionnelle dans les écoles publiques.

Composition[modifier | modifier le code]

La commission était composée de douze membres nommés, dont certains étaient aussi membre du corps législatif du Mississippi, du président de la Chambre des représentants de l'État, de l'Attorney general du Mississippi, du Lieutenant-gouverneur et du gouverneur qui siégeait comme président[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Facts about Mississippi Sovereignty Commission, Associated Press, 1998

Bibliographie[modifier | modifier le code]