Miro de Tasmanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Miro de Tasmanie

Description de cette image, également commentée ci-après

Melanodryas vittata

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Petroicidae
Genre Melanodryas

Nom binominal

Melanodryas vittata
(Quoy & Gaimard, 1830)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC UICN 3.1 : Préoccupation mineure

Le Miro de Tasmanie (Melanodryas vittata) est une espèce de passereaux de la famille des Petroicidae originaire de Tasmanie. C'est un oiseau au plumage brun vivant dans les bois.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Le Miro de Tasmanie a été décrit par les naturalistes français Jean René Constant Quoy et Joseph Paul Gaimard en 1830[1] et a été connu pendant de nombreuses années sous le nom de Petroica vittata avant d'être mis dans son genre actuel Melanodryas. On en connait deux sous-espèces, l'une sur la partie continentale de la Tasmanie et l'autre sur l'île King.

Les Petroicidae ont été classés pendant un certain temps dans la famille des Muscicapidae (gobes-mouches) ou des Pachycephalidae, avant d'être placés dans leur propre famille[2]. Les études d'hybridation de l'ADN de Sibley et d'Ahlquist l'ont placé dans l'ordre des Corvida comprenant de nombreux passereaux tropicaux et d'Australie, comme les pardalotes, les mérions, les méliphages et les corbeaux[3]. Toutefois, les recherches moléculaires (et le consensus actuel) les place dans une ramification très précoce des Passerida.

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure de 16 à 17 cm de longueur et n'a pas les couleurs vives des autres Petroicidae. Le mâle et la femelle sont semblables en apparence, avec des parties supérieures grises ou brun-olive, une étroite bande blanche sur l'épaule[4] et une tache blanche sur l'aile. La gorge est blanche et le ventre beige. Les plumes de la queue sont brunes bordées de blanc. Le bec est noir, les yeux et les pattes brun foncé[5].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

II est endémique en Tasmanie, où il est largement répandu. Son habitat préféré est les forêts claires d'eucalyptus et les landes côtières[6]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Quoy, J.R.C. and Gaimard, J.P. in Dumont-d'Urville, J. (1830). Voyage de découvertes de l'Astrolabe exécuté par ordre du Roi, pendant les anneés 1826–1827–1828–1829, sous le commandement de M.J. Dumont-d'Urville. Zoologie. Paris: J. Tastu Vol. 1 i p197
  2. Boles, p. 35.
  3. (en) Sibley CG, Ahlquist JE, Phylogeny and Classification of Birds: A Study in Molecular Evolution, New Haven, CT, Yale University Press,‎ 1990, 2e éd. (ISBN 978-0-300-04085-2, LCCN 90035938), p. 603, 610–27
  4. (en) Dave Watts, Field Guide to Tasmanian Birds, Frenchs Forest, NSW, New Holland Press,‎ 2006, 2nd éd. (1re éd. 1999) (ISBN 978-1-876334-60-4), p. 155
  5. (en) Peter Slater, A Field Guide to Australian Birds: Passerines, Adelaide, Rigby,‎ 1978 (ISBN 978-0-85179-813-4), p. 172
  6. (en) Parks & Wildlife Service, Tasmania, « Dusky Robin, Melanodryas vittata », Nature & Conservation, Department of Primary Industries, Parks, Water and Environment, Tasmanian Government,‎ 7 July 2009 (consulté le 12 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :