Mirgorod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mirgorod est un recueil de textes de Nicolas Gogol, publié en mars 1835.

L'ouvrage est composé de deux volumes contenant chacun deux œuvres très distinctes:

Le recueil tire son nom de Myrhorod (en russe Mirgorod), une ville située au cœur de l'Ukraine (oblast de Poltava), dans les environs de laquelle Gogol a passé sa jeunesse. L'unique lien entre les quatre textes qui le compose est leur décor ukrainien. Gogol était installé à Saint-Pétersbourg depuis quelques années et détestait la capitale, qu'il considérait inhumaine et glaciale, autant qu'il était nostalgique de son pays natal. Mirgorod est censé constituer une suite aux Soirées du hameau, nouvelles inspirées du folklore ukrainien, parues quatre ans plus tôt[1].

Mirgorod clôture la première phase de l'œuvre de Gogol, celle d'un auteur gai et avide de succès[2]. C'est au moment où le recueil est publié que Gogol entame ses chefs d'œuvre, Les Âmes mortes et Le Revizor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chronologie de Gogol par Gustave Aucouturier in Gogol, Les Âmes mortes, Gallimard, 1973, p. 443
  2. Notice des Âmes mortes par Gustave Aucouturier in Gogol, Les Âmes mortes, Gallimard, 1973, p. 457