Mired

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gros plan sur le lieu planckien représenté dans l'espace couleur CIE 1960, avec les isothermes en kelvin. Les isothermes se succèdent à intervalles irréguliers, de 1 000 K à 10 000 K.
Même gros plan que dans la figure précédente, avec les isothermes en mired. Les isothermes se succèdent à intervalles réguliers. Le mired est une unité plus appropriée pour caractériser les variations de couleur telles que perçues par l'œil humain.

Le mired (contraction de l'expression anglaise MIcro REciprocal Degree) est une autre unité de mesure de la température de couleur. Il est aussi souvent noté mégakelvin inverse (MK-1, reciprocal megakelvin en anglais). Sa relation avec le kelvin est la suivante :

M=\frac{1\,000\,000}{T}=\frac{10^6}{T},
avec M en mired ou MK-1, et T en kelvins.

Son utilisation remonte initialement à 1932, lorsque Irwin G. Priest observe que le seuil différentiel entre deux couleurs est basé sur l'inverse de la température de couleur[1]. L'emploi du mired permet d'obtenir une évolution de sa valeur quasi proportionnelle à la variation des couleurs telle que perçue par l'œil humain, ce qui facilite les calculs de filtres de conversion.

Exemples[modifier | modifier le code]

Voici deux exemples de température de couleur, avec les correspondances entre kelvin et mired :

T M
Ciel bleu 25 000 K 40 MK-1
Flash 5 000 K 200 MK-1

Ces deux autres exemples montrent qu'une différence de 1 000 K peut correspondre à des variations de couleur nettement différentes selon le niveau de température :

T M
4 000 K3 000 K = 1 000 K 83 MK-1
7 000 K6 000 K = 1 000 K 24 MK-1

Application[modifier | modifier le code]

En photographie, le mired est utilisé pour indiquer un décalage de température de couleur provoqué par un filtre photographique ou un filtre gélatine. Par exemple, pour utiliser une lampe au tungstène (2 500 K) en présence de lumière naturelle (5 700 K) sans altérer la dominante de couleur, on utilise un filtre provoquant un décalage de :

\Delta M = \mathrm{\frac{10^6}{5\,700\, K} - \frac{10^6}{2\,500\, K} \approx -224\ MK^{-1}}

Ce qui correspond à un filtre CTB, chez Lee Filters un "Full CTB", gélatine n° 201 (CTB : de l'anglais color temperature blue : température de couleur bleue)[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Irwin G. Priest, « A proposed scale for use in specifying the chromaticity of incandescent illuminants and various phases of daylight », en:JOSA, vol. 23, no 2,‎ février 1932, p. 41–45 (lien DOI?, lire en ligne [abstract])
  2. (en) Blain Brown, Cinematography: Theory and Practice : Imagemaking for Cinematographers, Amsterdam, Focal Press,‎ 2002, poche (ISBN 978-0-240-80500-9, lien LCCN?, lire en ligne), p. 172