Mir-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Module de base de Mir-2, Zvezda, avec le vaisseau Progress M1-3

Mir-2 est un projet de station spatiale commencé en février 1976. Certains des modules construits pour Mir-2 ont été incorporées dans la Station spatiale internationale (ISS).

Histoire du projet[modifier | modifier le code]

Le projet a subi de nombreux changements, mais a toujours été basée sur le module central (de base) DOS-8, construit comme le noyau de Mir DOS-7. Le bloc de base DOS-8 a finalement été utilisé comme module de l'ISS, le module Zvezda. Sa lignée remonte à la conception des stations spatiales Saliout.

L'évolution du projet Mir-2 a été:

De 1981 à 1987: KB Saliout Mir-2[modifier | modifier le code]

Le prototype du module central est Polious.

La plupart de la demande d'électricité est fournie par des panneaux solaires montés sur un tunnel d'accueil possédant 2 degrés de liberté pour suivre le soleil. Les radiateurs sont montés à l'ombre des cellules solaires. Un supplément d'électricité est fourni par un système solaire dynamique. Le concentrateur de ce système était monté sur un rail autour du corps du module central, permettant au concentrateur de suivre le soleil. Le mouvement de la masse du concentrateur aurait été compensée par le mouvement de la masse du bras d'amarrage.

Le bras d'amarrage aurait été utilisé pour déplacer les modules de la baie de la navette Bourane, qui pourraient accoster à un adaptateur spécial monté à l'extrémité de l'un des modules (un port d'amarrage pouvant accueillir quatre navettes spatiales Bourane en même temps). Bourane aurait donc été en mesure de s'amarrer à l'adaptateur sur le bout du tunnel d'accueil, mais il a conservé que les opérations normales seraient soutenus par de grandes capsules spatiales.

Ces capsules étaient des capsules VA du vaisseau TKS.

Seul le noyau central, les panneaux solaires et le tunnel d'accueil auraient dû être lancés par la fusée Energia.Tous les autres composants pourraient être lancés par la fusée Proton et le fonctionnement de la station spatiale KB Salyut Mir 2 ne dépendrait pas de la réussite d'Energia ou de Bourane. Mir-2 est capable de s'amarrer à au moins quatre modules en fonctionnement normal.

14 décembre 1987: NPO Energia Mir-2[modifier | modifier le code]

Après les instruction de 1983, visant à étendre la conception de Mir-2, NPO Energia a ajouté une poutre transversale à la station, similaire à la poutre de la station spatiale américaine Freedom (aujourd'hui incluse dans l'ISS avec la poutre grandement modifiée). Cela permettrait à un nombre beaucoup plus grand de panneaux solaires pouvant être installés. Cette configuration initiale a été nommée OSETS (Orbital Assembly and Operations Centre). L'avant-projet de cette station considérablement élargi a été approuvé par NPO Energia Semenov chef le 14 décembre 1987 et a annoncé à la presse en tant que « Mir-2 » en janvier 1988. La station serait construite sur une orbite de 65 degrés et se compose principalement d'énormes modules de 90 tonnes. La station serait construite selon le plan suivant:

  • Lancement 1 : DOS-8, fournit un logement pour l'équipage, mis en orbite par une fusée Proton
  • Lancement 2 : module de 90 tonnes, lancé par la fusée Energia
  • Lancement 3 : Ossature et panneaux solaires.
  • Lancements 4 à 6: modules de 90 tonnes, lancés par la fusée Energia

Comme dans la version KB Saliout, cette station serait visité par Bourane mais surtout ravitaillé par des capsules spatiales. La construction de la station devait commencer en 1993.

1991 : « Mir-1.5 »[modifier | modifier le code]

Comme l'Union soviétique s'est désintégrée, les plans de cette station ont été revus à la baisse. En 1989, la poursuite des travaux sur le module Zarya a été arrêté. En 1991, les modules Energia étaient supprimés et la réduction drastique « Mir 1,5 », était à l'étude. Il s'agirait du lancement du module central DOS-8 par une fusée Proton. Ensuite la navette Bourane attraperait le module afin de le remorquer jusqu'à l'ancien module DOS-7 (le module central de Mir) afin de l'y arrimer.

Ce plan a été modifié vers la fin de l'année: DOS-8 devra être lancé sur la même orbite que DOS-7 pour faciliter l'amarrage entre les deux modules. Ceux-ci resteraient attachés pendant deux ans puis DOS-7 serait désorbité. Entre-temps, Bourane amènerait un prototype de module de biotechnologie de production commerciale de produits pharmaceutiques en apesanteur, deux autres modules commerciaux puis la poutre supportant les panneaux solaires.

24 novembre 1992 : « Mir-2 »[modifier | modifier le code]

Le programme Bourane étant pratiquement annulé, la station a encore été réduite. Mir-2 est retourné à son orbite initialement prévue à 65 degrés, et serait monté et exploitée séparément de Mir. Elle serait désormais composée du module DOS-8 de base, et une poutre appelé la NEP (Science Power Platform).

Quatre modules de 3 à 4 tonnes sont prévus:

  • un module d'arrimage avec le système d'amarrage universel APDS androgyne, et un sas latéral
  • un module sur les ressources équipé des systèmes d'orientation de la station et un port d'amarrage pour les vaisseaux Soyouz ou Progress
  • un module de technologie avec des expériences sur les matériaux
  • un module de biotechnologie

Novembre 1993 : Mir-2 incluse dans l'ISS[modifier | modifier le code]

La partie russe de l'ISS, nommée Russian Orbital Segment (ROS) est constituée des modules suivants :

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]