Minolta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour Minolta après la fusion avec Konica, voir Konica Minolta.

Minolta

Création 1928
Disparition 2003, fusion avec Konica
Siège social Drapeau du Japon Osaka (Japon)
Activité Fabricant d'appareils photographiques
Produits Appareils photographiques, photocopieurs, fax, imprimantes laser, etc.

Minolta Co., Ltd. était un fabricant japonais d’appareils photographiques, d’accessoires, de photocopieurs, de fax et d’imprimantes laser. Elle fut fondée à Osaka au Japon en 1928 sous le nom de Nichi-Doku Shashinki Shōten ((日独写真機商店, « Maison Nippo-Germanique d’appareils photographiques »). Elle est notamment connue pour avoir intégré le premier autofocus dans un reflex 35 mm[Quand ?]. Ce n'est qu'en 1933 que le nom de la marque est apparu sur un boîtier, une copie du Plaubel Makina, et qui fut simplement appelée « Minolta ».

Minolta a fusionné en 2003 avec Konica pour former l'entreprise Konica Minolta.

Le 19 juin 2006, Konica Minolta annonce qu'elle est en train de se retirer de ses activités photo[1] et qu'elle vendra une partie de ses actifs dans son activité de boîtiers reflex à Sony, pour finalement se retirer complètement de ses activités dans le domaine des appareils photo et de films photographiques[2].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1928 : Kazuo Tajima fonde la Nichi-Doku Shashinki Shoten à Ōsaka ;
  • 1929 : Premier appareil, le Nifcalette, un folding 4 x 6,5 à pellicule 127 ;
  • 1931 : Changement du nom en Molta Goshi Kaisha ;
  • 1933 : Cette année apparaît le nom Minolta sur un appareil, copie du Plaubel Makina ;
  • 1937 : Le Minolta Flex est le premier reflex bi-objectif Japonais. L’entreprise change encore de nom pour celui de Chiyoda Kogaku Seiko. Cette année-là l’entreprise commence à fabriquer des objectifs. Elle se fournissait avant chez Asahi (Pentax) ;
  • 1940 : Le nom de Rokkor apparaît sur les objectifs ;
  • 1947 : Minolta produit son premier 35 mm, un appareil à télémètre, le Minolta 35 ;
  • 1958 : Le Minolta SR-2 est le premier reflex mono-objectif 35 mm de la marque ;
  • 1962 : John Glenn emmène dans l’espace un Minolta Hi-Matic 7S modifié. La compagnie change de nom pour celui de Minolta Co., Ltd. ;
  • 1966 : Minolta produit son premier reflex avec mesure de la lumière à travers l’objectif, le Minolta SRT 101 ;
  • 1972 : Minolta travaille avec Leica à la mise au point d’appareils et d’optiques ;
  • 1973 : Sortie du Leica CL construit par Minolta ;
  • 1976 : Sortie du Leica R3 (reflex) ainsi que le Minolta XD7 ;
  • 1981 : Sortie du Minolta XG-M (en) ;
  • 1981 : Minolta sort le X700 qui sera produit jusqu’en 1999 ;
Accessoire pour X 700 le dos dateur qui permet de numéroter les photos, d'imprimer la date et aussi de prendre des photos à intervalle fixe.
X 700 avec dos dateur, trappe de commandes ouverte

Appareils photographiques[modifier | modifier le code]

Argentique format 126[modifier | modifier le code]

Argentique format 135[modifier | modifier le code]

Minolta XG de 1981 avec téléobjectif.

Compacts[modifier | modifier le code]

  • 1949 : Memo
  • 1964 : 24 Rapid (format 24 x 24 mm sur cassette Rapid)
  • 1969 : Hi-matic C
  • 1978 : Hi-matic SD
  • 1979 : Hi-matic AF

Télémétriques[modifier | modifier le code]

Minolta Uniomat.
Compact appareil photo numérique Minolta Dimage Z1.
  • 1947 : Minolta 35
  • 1955 : A2
  • 1957 : Super A (à objectifs interchangeables)
  • 1958 : Auto Wide
  • 1958 : V2
  • 1958 : Minolta 35 IIB (à objectifs interchangeables)
  • 1960 : Uniomat
  • 1961 : AL
  • 1961 : Uniomat II
  • 1962 : Hi-matic
  • 1963 : Hi-matic 7
  • 1964 : Minoltina P et S
  • 1964 : Repo-S (demi-format)
  • 1964 : Uniomat III
  • 1965 : Electro Shot
  • 1966 : Hi-matic 7s
  • 1966 : Hi-matic 9
  • 1967 : AL-F
  • 1968 : AL-E
  • 1969 : Hi-matic 11
  • 1971 : Hi-matic E
  • 1972 : Hi-matic F
  • 1973 : CL (en collaboration avec Leica)
  • 1981 : CLE (en collaboration avec Leica)

Dans les années les plus récentes de Minolta, les numéros des appareils reflex comportaient une systématique permettant de les reconnaître plus facilement. Le chiffre 9 était systématiquement associé aux appareils les plus complets et destinés aux professionnels (9000, 9xi, Dynax 9), le chiffre 7 était présent dans les dénominations des appareils destinés aux amateurs éclairés (7000, XD7, Dynax 7), le chiffre 5 était réservé à la moyenne gamme, le chiffre 3 n'apparaissait que sur les appareils d'entrée de gamme.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Principaux concurrents :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]