Ministère fédéral de la Défense (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ministère fédéral de la Défense.
Ministère fédéral de la Défense
Bundesministerium der Verteidigung
Image illustrative de l'article Ministère fédéral de la Défense (Allemagne)

Création 7 juin 1955
Type Ministère fédéral allemand
Siège Bonn
Coordonnées 50° 41′ 57″ N 7° 02′ 25″ E / 50.6992, 7.0402850° 41′ 57″ N 7° 02′ 25″ E / 50.6992, 7.04028  
Langue Allemand
Budget 31,2 milliards d'euros (2010)
Effectifs 3 730
Ministre fédéral Ursula von der Leyen
Personnes clés Theodor Blank
Franz Josef Strauß
Kai-Uwe von Hassel
Helmut Schmidt
Georg Leber
Manfred Wörner
Rudolf Scharping
Karl-Theodor zu Guttenberg
Site web www.bmvg.de/

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Ministère fédéral de la Défense  Bundesministerium der Verteidigung
Le siège principal du ministère dans le quartier de Hardthöhe à Bonn.
Le siège secondaire du ministère au Bendlerblock, à Berlin.

Le ministère fédéral de la Défense (Bundesministerium der Verteidigung, BMVg) est le ministère du Gouvernement fédéral allemand chargé de la politique de défense et des forces armées.

La ministre fédérale de la Défense est depuis le 17 décembre 2013 la chrétienne-démocrate Ursula von der Leyen.

Mission et organisation[modifier | modifier le code]

Le ministère est une administration fédérale suprême. Le budget fédéral lui attribue 28,389 milliards d’euros pour 2007[1].

Le ministre fédéral de la Défense commande les forces armées de la Fédération en temps de paix (art. 65a GG), et gère son domaine de compétence de sa seule responsabilité. En cas de proclamation de la situation de défense (Verteisigungsfall) par le Bundestag, les fonctions de commandement sont transférées au chancelier fédéral (art. 115b GG).

Le ministère a son siège principal dans le quartier de Hardthöhe à Bonn, et un siège secondaire dans le Bendlerblock à Berlin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Empire[modifier | modifier le code]

La constitution de 1871 confie la politique militaire aux Länder, mais la marine de guerre à l’Empire. En 1872, est fondée l’Amirauté impériale (Kaiserliche Admiralität), dirigée par le chef de l’Amirauté impériale. Elle devient en 1889 l’office impérial de la Marine, dirigé par un secrétaire d’État (Staatssekretär) responsable devant le chancelier impérial, et chargé de l’administration de la Kaiserliche Marine. Au début du XXe siècle, la Prusse, la Bavière, le Wurtemberg et la Saxe avaient encore une défense propre, et le ministère de la Guerre du royaume de Prusse prenait en charge la défense des autres Länder.

République de Weimar et débuts de l'Allemagne fédérale[modifier | modifier le code]

En octobre 1919, est constitué le ministère de la Reichswehr (Reichswehrministerium). Le 21 mai 1935, il devient le ministère du Reich à la Guerre (Reichskriegsministerium).

Après la Seconde Guerre mondiale, la reconstitution d’un département ministériel chargé de la défense prend plusieurs années. De mai à octobre 1950, Gerhard Graf von Schwerin conseille le chancelier Adenauer sur les questions de sécurité et sur un futur ministère. Adenauer met fin à ses fonctions en octobre en raison de contacts avec la presse sur son domaine de responsabilité.

Du bureau Blank au ministère[modifier | modifier le code]

Le 26 octobre, Theodor Blank devient délégué du chancelier fédéral pour les questions relatives à l’accroissement des troupes alliées (Beauftragten des Bundeskanzlers für die mit der Vermehrung der alliierten Truppen zusammenhängenden Fragen). Il dirige un service, appelé le « bureau Blank » (Amt Blank), avec tout d’abord une vingtaine de collaborateurs. Le service se développe et, cinq ans plus tard, il compte 1 300 employés.

Le 7 juin 1955, est officiellement créé le ministère fédéral de la Défense (Bundesministerium für Verteidigung), dont le titre utilise la préposition für ; il est modifié le 30 décembre 1961 et prend l’article défini der, utilisée pour les portefeuilles régaliens (Affaires étrangères, Finances, Intérieur et Justice). Theodor Blank est le Premier ministre.

Réunification et suite[modifier | modifier le code]

En 1990, la Réunification voit l’Armée nationale populaire de l’ancienne République démocratique allemande intégrée à la Bundeswehr. Le ministère de la Défense nationale de la RDA y est également dissout.

En 1999, la Bundeswehr participe aux opérations de l’OTAN au Kosovo : c’est la première fois que des soldats allemands sont envoyés à l’étranger depuis la Seconde Guerre mondiale.

Liste des ministres chargés de la défense depuis 1955[modifier | modifier le code]

Nom Dates du mandat Parti Cabinet(s)
Theodor Blank 07/06/1955 16/10/1956 CDU Adenauer II
Franz Josef Strauß 16/10/1956 11/12/1962 CSU Adenauer II, III et IV
Franz Josef Strauß 11/12/1962 09/01/1963 CSU Adenauer IV et V
Kai-Uwe von Hassel 09/01/1963 01/12/1966 CDU Adenauer V, Erhard I et II
Gerhard Schröder 01/12/1966 21/09/1969 CDU Kiesinger
Helmut Schmidt 21/09/1969 10/07/1972 SPD Brandt I
Georg Leber 10/07/1972 01/02/1978 SPD Brandt I et II, Schmidt I et II
Hans Apel 17/02/1978 01/10/1982 SPD Schmidt II et III
Manfred Wörner 04/10/1982 18/05/1988 CDU Kohl I, II et III
Rupert Scholz 18/05/1988 21/04/1989 CDU Kohl III
Gerhard Stoltenberg 21/04/1989 31/03/1992 CDU Kohl III et IV
Volker Rühe 01/04/1992 26/10/1998 CDU Kohl IV et V
Rudolf Scharping 28/10/1998 19/07/2002 SPD Schröder I
Peter Struck 19/07/2002 22/11/2005 SPD Schröder I et II
Franz Josef Jung 22/11/2005 27/10/2009 CDU Merkel I
Karl-Theodor zu Guttenberg 28/10/2009 01/03/2011 CSU Merkel II
Thomas de Maizière 03/03/2011 17/12/2013 CDU Merkel II
Ursula von der Leyen 17/12/2013 En fonction CDU Merkel III
Dans l’intervalle entre deux mandats, le ministre sortant assure l’intérim avant la prise de fonctions de son successeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Plan général des dépenses dans le budget fédéral de 2007 sur le site du ministère fédéral des Finances

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Dieter Krüger, Das Amt Blank: Die schwierige Gründung des Bundesministeriums für Verteidigung, Rombach, Fribourg-en-Brisgau, 1993 (ISBN 3-7930-0198-9)
  • (en) Montecue J. Lowry, The Forge of West German Rearmament: Theodor Blank and the Amt Blank, Lang, New York / Bern / Frankfort-sur-le-Main / Paris, 1990 (ISBN 0-8204-1157-4)
  • (de) Militärgeschichtliches Forschungsamt (éditeur), Anfänge westdeutscher Sicherheitspolitik (1945–1956), Oldenbourg, Munich, 4 volumes, 1982–1997 (ISBN 3-486-50882-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]