Ministère du Reich aux Territoires occupés de l'Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ministère du Reich aux Territoires occupés de l'Est
Reichsministerium für die besetzten Ostgebiete
Unter den Linden, 62 : cette adresse de Berlin, qui devint celle de l'Ambassade d'Union Soviétique en RDA après-guerre, hébergea à compter de juin 1942 le siège de l’Ostministerium. En février 1944, le bâtiment principal subit un bombardement stratégique allié.
Unter den Linden, 62 : cette adresse de Berlin, qui devint celle de l'Ambassade d'Union Soviétique en RDA après-guerre, hébergea à compter de juin 1942 le siège de l’Ostministerium. En février 1944, le bâtiment principal subit un bombardement stratégique allié.

Création 1941
Dissolution 1945
Type Gouvernement du Reich
Siège Berlin
Coordonnées 52° 30′ 31″ N 13° 20′ 47″ E / 52.5087, 13.346352° 30′ 31″ N 13° 20′ 47″ E / 52.5087, 13.3463  
Langue Allemand
Dirigeant Alfred Rosenberg (1941-1944)
À partir de 1942, résidence officielle du ministre pour les territoires occupés de l'Est, Alfred Rosenberg, ensuite transformée en résidence officielle des invités du Gouvernement.

Le ministère du Reich aux Territoires occupés de l'Est (Reichsministerium für die besetzten Ostgebiete) est un ministère du Reich allemand créé par un décret de Hitler du 17 juillet 1941. Son administration centrale en est confiée à Alfred Rosenberg.

Après le début de l'invasion de l'Union soviétique, l'objet de ce nouveau ministère est d'organiser la colonisation germanique à l'Est, et de « mettre en coupe réglée » les nouvelles ressources économiques obtenues à la suite des conquêtes militaires, mettant ainsi en œuvre le « schéma directeur pour l'Est » qui vient d'être défini, mais dont les idées directrices remontent aux débuts de l'idéologie nazie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Alfred Rosenberg prend en charge un ministère nouvellement créé, mal organisé et en restructuration permanente ; dans ce ministère s'affairent, sans aucun esprit de corps, des fonctionnaires issus de différents horizons, des SS, présents en nombre à partir de la nomination de Gottlob Berger, haut responsable SS, à la direction de l'État-major politique du ministère en août 1943[1].

La spécificité de ce ministère, une vocation territoriale, le fait entrer rapidement en concurrence avec l'ensemble des autres ministères du Reich[1] ; par exemple, les attributions de ce ministère sont dès le départ limitées par les compétences économiques attribuées à Göring, ainsi que définies par un décret du 29 juin 1941[2], sur les territoires qu'il devra administrer[3] et par l'autorité de la SS, compétente en matière de police et de maintien de l'ordre sur les territoires de l'Est[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Baechler 2012, p. 313
  2. Baechler 2012, p. 28
  3. a et b Baechler 2012, p. 282

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chistian Baechler, Guerre et extermination à l'Est. Hitler et la conquête de l'espace vital. 1933-1945, Paris, Tallandier,‎ 2012, 524 p. (ISBN 978-2-84734-906-1)

Article connexe[modifier | modifier le code]