Ministère des Affaires étrangères (Afrique du Sud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ministère des Affaires étrangères
Coat of arms of South Africa.svg

Siège Pretoria
Coordonnées 25° 44′ 03″ S 28° 13′ 53″ E / -25.734167, 28.231389 ()25° 44′ 03″ S 28° 13′ 53″ E / -25.734167, 28.231389 ()  
Langue(s) anglais
Ministre des Affaires étrangères Maite Nkoana-Mashabane
Affiliation(s) ANC
Site web http://www.dirco.gov.za/

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Ministère des Affaires étrangères

Le ministère des Relations internationales et de la Coopération (anglais : Department of International Relations and Cooperation ou DIRCO) est le ministère des Affaires étrangères du gouvernement de la République d'Afrique du Sud et est responsable de la préparation et la mise en œuvre de la politique étrangère sud-africaine.

Ministère[modifier | modifier le code]

Il est responsable des relations Afrique du Sud avec les pays étrangers et organisations internationales, et exécute les missions diplomatiques en Afrique du Sud. Le département est dirigé par le ministre des Relations internationales et de la Coopération, actuellement Maite Nkoana-Mashabane.

Anciennement connu sous le ministère des Affaires étrangères, il a été rebaptisé ministère des Relations internationales et de la Coopération par le président Jacob Zuma en mai 2009. Dans le budget national de 2010, il a reçu un crédit de 4 824 4 millions de rands, et compte 4 533 employés[1].

Le ministère dirige 103 ambassades à l'étranger, 14 consulats généraux, 53 consulats honoraires et 2 bureaux de liaison ; elle entretient également des relations diplomatiques auprès de l'Union européenne, l'Union africaine, l'ONU et la République de Chine[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1927, le premier ministre James Barry Hertzog participe à la conférence impériale qui met au point la déclaration Balfour. Il renonce alors à demander un régime républicain pour l'Union sud-africaine estimant que le pays a atteint un degré suffisant d'indépendance concrétisé par la création du ministère des affaires étrangères et l'ouverture de représentations diplomatiques aux États-Unis, en Italie et aux Pays-Bas (1928).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence de traduction[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation des dépenses nationales 2010., Pretoria, National Treasury,‎ 17 février 2010 (ISBN 978-0-621-39079-7, lire en ligne)
  2. (en) Missions diplomatiques du ministère des Affaires étrangères.