Ministère de la Cabale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Ministère de la Cabale était un conseil privé qu'avait formé Charles II, roi d'Angleterre, et qui pendant 5 ans (1669-1674) exerça une influence notable sur les affaires du pays.

On le nomma ainsi parce qu'il était composé de cinq personnes dont les initiales réunies formaient le mot anglais CABAL (c-à-d. Cabale), à savoir :

Proches de ce noyau parmi les autres conseillers du roi, figurent également George Monck duc d'Albemarle, Thomas Osborne, William Coventry, Orlando Bridgeman et naturellement le duc d'York.

Ce Ministère est constitué après la chute du Lord Chancelier Edward Hyde et durera jusqu'au Test Act qui signera la démission de Clifford et du duc d'York. Le terme de Cabal est inapproprié car il ne s'agit pas d'un groupe soudé guidé par des mobiles mystérieux, mais de personnalités rivales que seule la confiance du roi maintien au sein du Conseil[1].

Sous ce ministère, la Triple alliance conclue entre l'Angleterre, les Provinces-Unies et la Suède contre la France fut rompue et le roi d'Angleterre fut soudoyé par Louis XIV, qui avait approché Charles II d'Angleterre par le biais du Traité de Douvres.

Membres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Duchein, Les Derniers Stuart, Fayard 2006, p.120