Mini-mental state

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mini-mental state (MMS) ou mini-mental state examination (MMSE) ou test de Folstein est un test d'évaluation des fonctions cognitives et de la capacité mnésique d'une personne. Le mini mental test est employé à visée d'orientation diagnostique devant une suspicion de démence. Il est notamment employé dans le cadre d'un dépistage de la démence de type Alzheimer.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été publié pour la première fois par Folstein en 1975[1]. Le formulaire a été acheté par Reed Elsevier qui dispose donc des droits y afférant et oblige théoriquement tout utilisateur à reverser un dollar par patient testé [2] à partir des années 2000[3]. Une tentative de diffusion d'une forme libre du questionnaire échoue en 2011 sous la pression des ayants droit du MMS[4].

Détails du test[modifier | modifier le code]

Le test est universel et consiste en une série de trente questions, de difficulté variable, réparties en six catégories :

  • évaluation des capacités d'orientation dans le temps et dans l'espace (jour,mois,année,lieu,étage)
  • des capacités d'apprentissage et de transcription des informations (le patient prend une feuille et fait ce qu on lui dit avec )
  • des capacités d'attention et de calcul ( le patient retient 3 mots puis fait une série de calculs mentaux)
  • des capacités de rappel des informations et de rétention mnésique (le patient doit se remémorer des 3 mots)
  • des capacités de langage et d'identification (des objets sont montrés au patient et il doit les nommer)
  • de praxie constructive (c'est-à-dire la capacité d'organiser une série de mouvements dans un but précis en reproduisant des formes géométriques)

À chacune des trente questions, une réponse juste entraîne un score de 1 et une réponse fausse ou approximative, un score de 0. Le score final est noté sur 30 points.

Analyse et interprétations du résultat[modifier | modifier le code]

Selon une recommandation de l'ANAES[5], un score rendu en fin de test inférieur ou égal à 24 points permet d'évoquer un état de conscience altéré et d'orienter vers le diagnostic de la démence.

Le score est modulé et pondéré en fonction d'une grille de points correspondants à l'origine socio-culturelle de la personne, son niveau d'étude et à la durée totale de l'examen.

En fonction des sous-scores de chacune des parties, le type de démence peut être précisé : les troubles mnésiques orientent davantage sur le diagnostic de démence type Alzheimer, alors que les déficits de l'attention orientent sur le diagnostic d'une démence sous corticale, un syndrome frontal ou encore une démence vasculaire.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Folstein MF, Folstein SE, McHugh PR, Mini-mental state : a practical method for grading the cognitive state of patients for the clinician, J Psychiatr Res, 1975;12:189-198
  2. Martin R, O'Neill D, Taxing your memory, Lancet, 2009;373:2009-2010
  3. Newman JC, Feldman R, Copyright and open access at the bedside, N Engl J Med, 2011;365:2447-2449
  4. The Hospital Elder Life Program (HELP)
  5. Rapport complet de l'ANAES : RECOMMANDATIONS PRATIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA MALADIE D’ALZHEIMER - 2000, page 23

Articles connexes[modifier | modifier le code]