Mingzong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mingzong (Tang postérieurs))
Aller à : navigation, rechercher

Mingzong (867 - 933), est un empereur de la dynastie des Tang postérieurs. Il est marié à la fille de l'empereur de la dynastie Liang (Liang postérieurs). Il a trois fils, Wan le dauphin, Jai et Yu le cadet. L'histoire veut que Mingzong, en 928, empoisonnait sa femme avec un champignon noir provenant de Perse. Elle finit par se rebeller contre lui avec l'aide de son deuxième fils, Jai. Elle monte une armée de 10000 soldats que Jai dirige. Il attaque son propre père le soir de la fête des chrysanthèmes. L'empereur ayant été avertit auparavant par son fils ainé Wan, il gagne la bataille.

Histoire tragique, impliquant la mort de toute la famille. Le plus jeune fils Yu, ayant tué son frère Wan, prince héritier du trône, sera tué à son tour par Mingzong. Jai, ayant perdu la face devant son père et déçu sa mère s'enlève la vie d'un coup d'épée à la gorge. L'histoire ne raconte pas si la femme de Mingzong a été tué ou torturé par son mari.

Le réalisateur chinois Zhang Yimou semble s'être fortement inspiré, bien qu'ayant pris quelques libertés avec l'Histoire, de l'histoire tragique de cette famille impériale. Le couple impérial est magnifiquement campé par les icônes chinoises Gong Li et Chow Yun-fat. Ce dernier incarne d'ailleurs dans le film La Cité Interdite l'empereur Ping, et non pas l'empereur Mingzong.