Mine Polaris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polaris
Le MV Arctic (en) qui transportait autrefois les minerais de la mine.
Le MV Arctic (en) qui transportait autrefois les minerais de la mine.
Géographie
Coordonnées 75° 23′ N 96° 54′ O / 75.39, -96.975° 23′ Nord 96° 54′ Ouest / 75.39, -96.9
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Provinces et territoires du Canada Nunavut
Caractéristiques
Exploitant Cominco Ltd
Ressources Zinc, plomb
Date d’ouverture 1982
Date de fermeture 2002

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Mine Polaris

La mine Polaris était une mine située dans l'archipel arctique canadien dans la Petite île Cornwallis (en) au Nunavut (Canada). Elle fut exploitée entre 1982 et 2002[1]. On y exploitait notamment dans cette mine le gisement Arvik[2] (en inuktitut, ᐊᕐᕕᒃ pour baleine[3],[4]) où l'on retrouvait du minerai de plomb et de zinc. Il s'agissait pendant plusieurs années de la mine la plus septentrionale au monde[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le 5 novembre 1979, la compagnie Cominco Ltd annonce sa décision de développer la mine[5].

Dès 1960, Bankeno Mines avait trouvé des minerais sur la Petite île Cornwallis, mais Cominco découvrit le gisement de Polaris en 1971 en creusant en surface. En 1980, on estimait son potentiel à environ 23 millions de tonnes de minerai de haute-qualité dont 4,3 % de plomb et 14,1 % de zinc. À cette époque, la production annuelle est estimée à 170 000 tonnes de zinc et 38 000 tonnes de plomb.

Lors de sa fermeture en juillet 2002, plus de 21 millions de tonnes de minerai zinc-plomb furent extraits[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les minéraux de l’Arctique », sur Terres arctiques (consulté le 30 avril 2011)
  2. Michel Veyron, Dictionnaire canadien des noms propres, Louiseville (Québec), Larousse,‎ 1989, 764 p. (ISBN 978-2-920318-06-9, LCCN 91162473), p. 43
  3. (en)Andrew H. Malcolm, « Long voyage to a cold mine called Polaris », The Sydney Morning Herald,‎ 5 août 1981 (lire en ligne)
  4. « Liste complète des mots du dictionnaire », sur Dictionnaire français - Inuktitut (consulté le 1er mai 2011)
  5. (en) « Canada's northernmost mine », sur Cambridge journals,‎ 1980, p. 174-175
  6. (en) Aaron Spitzer, « Cominco plots clean-up of Polaris mine », Nunatsiaq News,‎ 11 mai 2001