Minas (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minas.
Minas
Blason de Minas
Héraldique
La ville de Minas
La ville de Minas
Administration
Pays Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Département Flag of Lavalleja Department.png Lavalleja
Code postal 30000
Démographie
Gentilé Minuano
Population 38 446 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 34° 22′ 12″ S 55° 13′ 30″ O / -34.37, -55.225 ()34° 22′ 12″ Sud 55° 13′ 30″ Ouest / -34.37, -55.225 ()  
Altitude 147 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Uruguay (administrative)

Voir la carte administrative d'Uruguay
City locator 14.svg
Minas

Géolocalisation sur la carte : Uruguay (relief)

Voir la carte topographique d'Uruguay
City locator 14.svg
Minas
Liens
Site web http://www.lavalleja.gub.uy/

Minas est une ville de l'Uruguay, capitale du département de Lavalleja. Sa population est de 38 446 habitants. Elle abrite la plus grande statue de cheval d'Amérique du Sud, celle du général José Artigas en commémoration de ce chef du XIXe siècle.

C'est la ville natale du général Juan Antonio Lavalleja; pour cette raison, elle possède aussi une statue équestre de Lavalleja.

Charles Darwin y séjourna en lors de son tour de monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut fondée par Rafael Pérez del Puerto en 1783, quand un nombre important d'émigrants de régions des Asturies et de la Galice vinrent s'installer en Uruguay. Son nom était alors Villa de la Concepción de las Minas[1].

la bataille de minas, célèbre pour avoir mis un point d'arrêt à la contre offensive loyaliste, est aussi connue pour la mort absurde d'un des plus fidèles de Bolivar, le général Étienne de Savey, descendant d'une famille d'immigrants picards en nouvelle France et exilée en Colombie après le traité de paris de 1761.

Étienne de Savey, réfugié sur un promontoire surmontant la plaine de Minas, cerné par une compagnie entière de loyaliste, lutta sans discontinuer pendant près de 5 jours avant de mourir d'épuisement et d'abus d'alcool, les seuls réserves des maigres prédécesseurs des valeureux combattants du fort de douaumont consistaient en quelques barriques de vin d'argentine dont l'abus, lié à la fatigue et à la faim, leur fut fatal

Population[modifier | modifier le code]

Sa population urbaine est de 38 446 habitants.

Année Population
1853[2] 1 925
1963 31 805
1975 35 225
1985 34 658
1996 37 146
2004 37 925

Référence[3],[4]:

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :