Minardi M195

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Minardi M195

Minardi M195

Pierluigi Martini lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1995

Présentation
Équipe Drapeau : Italie Minardi Scuderia Italia
Constructeur Scuderia Minardi
Année du modèle 1995
Concepteurs Aldo Costa
Mauro Gennari
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et nid d'abeille
Suspension avant Triangles superposés
Suspension arrière Triangles superposés
Nom du moteur Ford-Cosworth EDM
Cylindrée 2 994 cm³
630 ch à 13 200 tr/min
Configuration 8 cylindres en V à 75°
Boîte de vitesses Minardi XTrac semi-automatique longitudinale
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de carburant Réservoir 110 litres
Système de freinage Freins à disque en carbone Brembo
Poids 595 kg
Dimensions Empattement : 2 840 mm
Voie avant : 1 686 mm
Voie arrière : 1 620 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Doimo, Bicomet, Valleverde, Lusifine, Bossini, Cocif
Histoire en compétition
Pilotes 23. Drapeau : Italie Pierluigi Martini
23. Drapeau : Portugal Pedro Lamy
24. Drapeau : Italie Luca Badoer
Début Grand Prix automobile du Brésil 1995
Courses Victoires Pole Meilleur tour
17 0 0 0
Championnat constructeur 10e avec 1 point
Championnat pilote Pedro Lamy : 18e
Pierluigi Martini : 19e
Luca Badoer : 23e

Chronologie des modèles (1995)

La Minardi M195 est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Minardi lors de la saison 1995 de Formule 1. Elle est pilotée par les Italiens Pierluigi Martini et Luca Badoer et le Portugais Pedro Lamy. L'Italien Giancarlo Fisichella en est le pilote d'essais.

Historique en course[modifier | modifier le code]

La M195 est dotée d'une boîte de vitesses peu fiable qui entraîne l'abandon des monoplaces lors de la manche inaugurale au Brésil[1]. En Argentine, le pilote Ferrari Jean Alesi est victime d'un tête-à-queue qui cause un carambolage : un nouveau départ est organisé mais Luca Badoer met fin à sa course, tandis que Pierluigi Martini abandonne au quarante-quatrième tour[2]. Les deux pilotes Minardi terminent leur première course au Grand Prix suivant à Saint-Marin[3].

Après le Grand Prix d'Allemagne, Perluigi Martini, constamment devancé par son jeune coéquipier, est remplacé par Pedro Lamy. La tendance s'inverse et Badoer est dépassé par le pilote portugais. Lamy marque le seul point de l'écurie lors du dernier Grand Prix de la saison en Australie, profitant des nombreux abandons de ses adversaires pour terminer à la sixième place. Luca Badoer ne participe pas à la course, sa monoplace étant victime d'un panne électrique avant le départ[4].

À la fin de la saison, la Scuderia Minardi termine à la dixième du championnat des constructeurs avec un point, marqué par Pedro Lamy qui se classe dix-huitième du championnat des pilotes[5].

Différends avec Mugen-Honda[modifier | modifier le code]

La M195 est à l'origine conçue pour accueillir un moteur Mugen-Honda mais le constructeur japonais décide finalement de fournir en exclusivité l'écurie Ligier. L'écurie italienne doit modifier sa voiture pour la rendre compatible avec un moteur Cosworth. Le propriétaire de l'écurie, Giancarlo Minardi, lance une action en justice contre le motoriste japonais : « Nous sommes très fiers, car nous avons conçu deux voitures différentes dans un délai permettant de n'en faire qu'une seule. Il y avait un accord avec Mugen mais celui-ci n'a pas été respecté. »[6],[7].

La Scuderia Minardi gagne le procès, mais n'obtient aucun dédommagement. Cependant, Flavio Briatore, le patron de Ligier, a versé un million de dollars à l'écurie italienne.

Engagement au Trofeo Indoor di Formula 1[modifier | modifier le code]

Les 7 et 8 décembre 1995, la Scuderia Minardi participe au Trofeo Indoor di Formula 1, une épreuve d'exhibition organisée en marge du Motor Show de Bologne, une exposition internationale reconnue par l'Organisation internationale des constructeurs automobiles qui se tient dans les salons de la foire de Bologne[8]. Bien que l'épreuve soit baptisée indoor, la piste, d'une longueur de 1 300 mètres, est située à l'extérieur des locaux de l'exposition[9]. Pour cette huitième édition, l'écurie Forti Corse et la Scuderia Minardi sont engagés, ce qui leur permet d'une part de se présenter devant leur public national et d'autre part, permet aux les directeurs d'écurie de nouer des contacts avec d'éventuels partenaires financiers pour compléter leur budget pour la saison à venir[9].

La Scuderia Minardi engage trois monoplaces M195 confiées à deux pilotes titulaires, les Italiens Pierluigi Martini et Luca Badoer, ainsi qu'au pilote d'essais de l'écurie, Giancarlo Fisichella[10],[11],[12]. Forti Corse, s'étant séparé de ses deux pilotes titulaires à l'issue de la saison, confie trois FG01-95 à Andrea Montermini et Giovanni Lavaggi, anciens pilotes de l'écurie Pacific Racing, ainsi qu'à l'Italien Vittorio Zoboli, pilote de Formule 3000 entre 1990 et 1993 et ancien pilote de Forti en Formule 3 en 1989[13],[14],[15].

Lors du tour préliminaire, Giancarlo Fisichella se classe premier de l'épreuve suivi de ses deux coéquipiers, Luca Badoer et Pierluigi Martini. Les trois pilotes Forti, Andrea Montermini, Giovanni Lavaggi et Vittorio Zoboli prennent respectivement les quatrième, cinquième et sixième place. Lavaggi et Zoboli sont éliminés de la compétition. La phase finale se compose en deux manches à élimination directe, les pilotes devant remporter deux courses pour se qualifier à la manche suivante. Lors de la première manche, Pierluigi Martini affronte Giancarlo Fisichella, qui remporte le duel avec un score de deux points contre un pour Martini. Dans l'autre demi-finale, Andrea Montermini est opposé à Luca Badoer, qui remporte deux courses alors que Montermini n'en gagne aucune. Montermini participe alors à la petite finale qui l'oppose à Pierluigi Martini. Montermini, vainqueur d'une course, est défait par l'ancien pilote Minardi qui en remporte deux. La finale oppose les deux pilotes Minardi, Giancarlo Fisichella à Luca Badoer, ce dernier remportant le trophée en remportant les deux courses disputées lors de cette manche[9].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la Minardi M195 de Luca Baoder à Silverstone
Luca Badoer à bord de la Minardi M195 au GP de Grande-Bretagne 1995.
Résultats détaillés de la Minardi M195 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17
1995 Minardi Scuderia Italia Ford-Cosworth EDM V8 Goodyear BRÉ ARG SMR ESP MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR EUR PAC JAP AUS 1 10e
Pierluigi Martini Abd Abd 12e 14e 7e Abd Abd 7e Abd
Pedro Lamy 9e 10e Abd Abd 9e 13e 11e 6e
Luca Badoer Abd Np 14e Abd Abd 8e 13e 10e Abd 8e Abd Abd 14e 11e 15e 9e Np

Légende : ici

Résultats du Trofeo Indoor di Formula 1[modifier | modifier le code]

Résultats du tour préliminaire du Trofeo Indoor di Formula 1
Position Pilote Écurie Points
1 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Minardi-Ford 10
2 Drapeau de l'Italie Luca Badoer Minardi-Ford 8
3 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini Minardi-Ford 5
4 Drapeau de l'Italie Andrea Montermini Forti-Ford 4
5 Drapeau de l'Italie Giovanni Lavaggi Forti-Ford 3
6 Drapeau de l'Italie Vittorio Zoboli Forti-Ford 0
Demi-finales Finale
         
 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella  2
 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini  1  
 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella  0
  
   Drapeau de l'Italie Luca Badoer  2
 Drapeau de l'Italie Luca Badoer  2
 Drapeau de l'Italie Andrea Montermini  0  
Troisième place
  
 Drapeau de l'Italie Pierluigi Martini  2
 Drapeau de l'Italie Andrea Montermini  0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement du Grand Prix du Brésil 1995 », sur statsf1.com (consulté le 25 novembre 2012)
  2. « Classement du Grand Prix d'Argentine 1995 », sur statsf1.com (consulté le 25 novembre 2012)
  3. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1995 », sur statsf1.com (consulté le 25 novembre 2012)
  4. « Classement du Grand Prix d'Australie 1995 », sur statsf1.com (consulté le 25 novembre 2012)
  5. « Classements du championnat du monde de Formule 1 1995 », sur satsf1.com (consulté le 25 novembre 2012)
  6. (en) « Minardi takes legal action against Mugen Honda », sur grandprix.com,‎ 30 janvier 1995 (consulté le 27 avril 2011)
  7. (en) « Minardi's miracle car », sur grandprix.com,‎ 13 mars 1995 (consulté le 27 avril 2011)
  8. (it) « Motorshow », sur motorshow.it (consulté le 31 décembre 2012)
  9. a, b et c (en) « Bologna Sprint », sur silhouet.com (consulté le 31 décembre 2012)
  10. « Fiche de Pierluigi Martini », sur statsf1.com (consulté le 31 décembre 2012)
  11. « Fiche de Luca Badoer », sur statsf1.com (consulté le 28 novembre 2012)
  12. « Fiche de Giancarlo Fisichella », sur statsf1.com (consulté le 28 novembre 2012)
  13. « Fiche d'Andrea Montermini », sur statsf1.com (consulté le 28 novembre 2012)
  14. « Fiche de Giovanni Lavaggi », sur statsf1.com (consulté le 28 novembre 2012)
  15. (en) « Palmarès de Vittorio Zoboli », sur speedsprt-magazine.com (consulté le 31 décembre 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :