Mimosa odorant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec le Mimosa des fleuristes.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mimosa (homonymie).

Le Mimosa odorant, parfois appelé Mimosa karoo, (Acacia karroo) est une espèce d'arbuste de la famille des Mimosaceae selon la classification classique, de celle des Fabaceae selon la classification phylogénétique. Cette espèce est originaire du sud de l'Afrique.

Description[modifier | modifier le code]

Organes végétatifs[modifier | modifier le code]

Les feuilles sont composées. Les branches sont garnis de longues épines très acérées.

Organes reproducteurs[modifier | modifier le code]

La floraison a lieu à partir du début de l'été. L'inflorescence est un racème simple de fleurs hermaphrodites, jaunes, en forme de pompon ; la pollinisation est entomogame[1].

Le fruit est une gousse.

Aire de répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce est originaire du sud de l'Afrique.

Rôle écologique[modifier | modifier le code]

Cet arbre est une bonne source de fourrage en fournissant du feuillage, des fleurs et des gousses dépourvus de cyanure d'hydrogène (parfois présent chez d'autres espèces africaines d'acacia)[2]. Les fleurs, mellifères, fournissent une bonne quantité de nectar et de pollen pour les abeilles et autres butineurs. La gomme exsudée au niveau des blessures de l'écorce est comestible et d’un goût agréable ; elle est consommée par divers animaux tels que les galagos[2]. Les chenilles de plusieurs espèces de papillons dépendent de cet arbre, telles que les chenilles de Charaxes zoolina zoolina et d’Azanus jesous[2]. L'arbre attire les insectes par ses fleurs et sa gomme, et de fait attire aussi les oiseaux insectivores. Il est une source appréciable d’ombrage dans les régions arides dont il est originaire, et aussi un site de nidification pour plusieurs espèces d’oiseaux[2].

Appellations et systématique[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Acacia dekindtiana A.Chev.
  • Acacia karoo Hayne (variante d'orthographe)
  • Vachellia karroo (Hayne) Galasso & Banfi
  • Acacia inconflagrabilis Gerstner

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le bois est dur et lourd, mais sensible aux attaques des insectes xylophages. Il est et a été utilisé pour de multiples usages, tels que la fabrication de canots ou de clôtures[2]. Les épines sont utilisées comme épingle ou comme aiguille à coudre[2]. La gomme est comestible. Elle a été un temps commercialisée sous le nom de "gomme du Cap" et utilisée dans la fabrication de confiserie[2]. L'écorce contient des tannins utilisables pour tanner le cuir et lui donner une couleur brun-rouge, mais cela lui confère aussi une mauvaise odeur[2]. Le phelloderme, souple, peut être utilisé, une fois trempé dans l'eau, pour tresser des cordes[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Alice Aubrey et Yvonne Reynolds, Witwatersrand National Botanical Garden, « Acacia karroo Hayne », sur www.plantzafrica.com,‎ janvier 2002 (consulté le 21 juin 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :