Milton Rogovin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Milton Rogovin, né à New York le 30 décembre 1909 et mort à Buffalo le 18 janvier 2011 (à 101 ans)[1], est un photographe américain et militant syndical. Sympathisant du Parti communiste, il est connu pour ses sujets sociaux, et fut également photojournaliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Milton Rogovin est un photographe documentaire, dans la lignée de Lewis Wickes Hine, Jacob Riis et Dorothea Lange[2].

Né à New York, Rogovin s'installa en 1938 à Buffalo (New York) après sa sortie de l'Université Columbia. Marqué par la Grande Dépression, il devient syndicaliste et compagnon de route du Parti communiste[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, il est victime du maccarthysme: la Commission des activités antiaméricaines le convoque en 1957[2]. Rogovin refuse alors de répondre. Dénoncé comme un « rouge » par la presse, il perd des clients[2].

Il photographie alors les pauvres, déclarant au New York Times, en 2003: « les riches ont leurs propres photographes » [2]. Avec son Rolleiflex, il travaille sur le monde de la mine, photographiant les mineurs aux États-Unis, notamment au Kentucky[2], et en Europe à partir de 1962. L'une de ses séries les plus connues est effectuée en 1961, Milton Rogovin photographiant la sortie de l'église dans les quartiers pauvres de l'est de Buffalo, majoritairement habités par les Noirs [2]. Ces portraits furent publiés dans la revue Aperture (en) [2]. Il continua à photographier les oubliés de Buffalo, travail qui l'occupa de 1972 à 1999, enseignant également la photographie documentaire à l'Université de Buffalo de 1972 à 1974.

Invité par Pablo Neruda avec qui il publie un livre, il photographie aussi les paysans du Chili[2].

Il meurt le 18 janvier 2011 à 101 ans, ayant participé lors des dernières années aux marches pacifistes contre la guerre en Irak. Ses archives et négatifs furent déposés en 1999 à la Bibliothèque du Congrès, tandis que le Center for Creative Photography de Tucson (Arizona) acheta en 2007 plus de 3 000 tirages de Milton Rogovin[2].

Collections[modifier | modifier le code]

Dernières expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2008, A Yemeni Community, Dearborn, Michigan.
  • 2007, Native American series, 1963-2002 Buffalo, New York et Niagara Falls, New York
  • 2006, Milton Rogovin: Photographer, Tucson, Arizona.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

1983, Prix W. Eugene Smith 2007, Prix Cornell Capa

Publications (partielle)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Milton Rogovin, nécrologie par Claire Guillot dans l'édition papier du Monde du 29 janvier 2011

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Milton Rogovin: The Making of a Social Documentary Photographer, par Mélanie Anne Herzog, éditions University of Washington, ISBN 978-0-295-98634-0

Liens externes[modifier | modifier le code]