Milly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milly (homonymie).
Milly
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Avranches
Canton Saint-Hilaire-du-Harcouët
Intercommunalité Communauté de communes de Saint-Hilaire-du-Harcouët
Maire
Mandat
Marie-Claude Hamel
2014-2020
Code postal 50600
Code commune 50329
Démographie
Population
municipale
347 hab. (2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 10″ N 1° 01′ 08″ O / 48.6027777778, -1.01888888889 ()48° 36′ 10″ Nord 1° 01′ 08″ Ouest / 48.6027777778, -1.01888888889 ()  
Altitude Min. 65 m – Max. 128 m
Superficie 9,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Milly

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Milly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Milly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Milly

Milly est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 347 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'est de l'Avranchin. Son bourg est à 7 km à l'est de Saint-Hilaire-du-Harcouët et à 9 km au sud-ouest de Mortain[1].

Communes limitrophes de Milly[2]
Chèvreville Chèvreville, Fontenay Fontenay
Parigny Milly[2] Romagny
Parigny Lapenty Villechien
Lapenty

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme serait issu d'un anthroponyme. Selon René Lepelley, il s'agirait du roman Aemilius, tandis qu'Albert Dauzat et Charles Rostaing proposent le gaulois Milius.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne devise de Milly « Ma force d'en haut » et les armes de la commune (de gueules à trois fermaux tournés d'or) étaient en fait celles des Malet de Graville qui furent seigneurs de Milly, dès le XVe siècle. Louis Malet (un homme colossalement riche qui avait prêté énormément d'argent au roi), sire de Graville, amiral de France, gouverneur de Picardie et de Normandie, y fit construire un château vers 1470.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1840  ? Jean-Baptise-Étienne Louet[3]    
1870 1916 Arthur Legrand    
1934 1945 Louis Mary    
1945 1977 Xavier du Hamel de Milly    
1977 mars 2001 Alexandre Lemée    
mars 2001 mars 2014 Michel Reusiau UMP  
mars 2014[4] en cours Marie-Claude Hamel   Sans profession


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 347 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Milly a compté jusqu'à 867 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
825 853 867 766 798 819 849 823 793
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
766 708 656 666 682 672 667 659 626
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
605 606 606 509 539 522 523 545 496
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
443 428 418 395 336 331 327 347 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Distillerie du Coquerel (eau-de-vie de cidre) : visite des chais.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Milly du XVIIIe/XIXe siècle.
  • Château de Coquerel du XIXe siècle.
  • Église Saint-Pierre des XIIe et XVIe siècles, entourée du cimetière.
  • Croix de chemin.
  • Rives de la Sélune, à son confluent avec l'Argonce et la Gueuche.
  • Paysage de bocage.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[7].
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Annuaire du département de la Manche, 12e année 1840, p 225
  4. a et b « Milly (50600) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 juin 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. « Milly sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]