Millénium (film, 2009)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Millenium (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millenium.

Millénium

Titre québécois Millénium, le film
Titre original Män som hatar kvinnor
Réalisation Niels Arden Oplev
Scénario Nikolaj Arcel
Rasmus Heisterberg
Acteurs principaux
Sociétés de production Yellow Bird
Music Box Films
Alliance Films
Lumiere
GAGA
Pays d’origine Drapeau de la Suède Suède
Drapeau du Danemark Danemark
Genre thriller
Sortie 2009
Durée 152 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Millénium ou Millénium, le film au Québec (Män som hatar kvinnor) est un thriller suédo-danois réalisé par Niels Arden Oplev, sorti en 2009.

C'est l'adaptation du premier volet de la trilogie Millenium de Stieg Larsson, best-seller international. Il est suivi de Millénium 2 : La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, puis de Millénium 3 : La Reine dans le palais des courants d'air.

L'adaptation américaine Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo, 2011) du même roman et réalisée par David Fincher deux ans plus tard se rapproche beaucoup de cette version suédoise.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Journaliste économique pour le magazine suédois Millenium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre. Il est néanmoins contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans.

Dans le huis clos de l'île d'Hedeby, Harriet, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le rappeler à l'industriel à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et écorchée vive, placée sous tutelle mais hackeuse hors pair, Mikael Blomkvist se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Cinq noms et cinq numéros, dont Lisbeth Salander, qui a pénétré illégalement dans l'ordinateur de Mikael, va trouver la signification qui avait échappé à tout le monde pendant un quart de siècle. Au gré des méandres des haines familiales et des scandales financiers, l'enquête ne fait que commencer...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : version française (VF) sur AlloDoublage[1]

Comparaison littéraire[modifier | modifier le code]

Dans le film, plusieurs indices technologiques inscrivent l'action à une époque plus récente que dans le livre. C'est notamment le cas de l'équipement informatique de Mikael Blomkvist et de Lisbeth Salander. Publié en 2006, pour la traduction française, le roman met Lisbeth Salander en possession d'un ordinateur de marque Apple antérieur à cette date. Dans le film, Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander utilisent tous deux des MacBook Pro d'une gamme postérieure de deux ans au décès de l'auteur. Par ailleurs, au cours de l'une des dernières scènes, lorsque Mikael rédige son article sur Hans Erik Wennerström, un gros plan sur l'écran fait apparaître l'icône du logiciel Microsoft Word 2008 pour Mac, icône et logiciel qui n'existaient pas lorsque Stieg Larsson a écrit sa trilogie. Au tout début du film, le cachet de la poste de la lettre qu'ouvre Henrik Vanger comporte la date de 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de doublage VF du film » sur AlloDoublage, consulté le 25 novembre 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie

Stieg Larsson, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, Millénium 1, traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain, Actes Sud, 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]