Miksa Déri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miksa Déri
Transformateur de Zipernowsky, Déry et Bláthyde en 1885

Miksa Déri ou Max Karl Déri (né le 27 octobre 1854 à Bács et décédé le 3 mars 1938 à Budapest) est un électrotechnicien hongrois, célèbre pour avoir inventé un nouveau type de transformateur électrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Déri étudie jusqu'en 1877 l'hydraulique à l'université technique de Vienne. Entre 1878 et 1882, il prend part aux projets pour réguler le débit du Danube et de la Tisza. Il étudie en parallèle l'électrotechnique. En 1882, il est embauché par la société Ganz à Budapest en tant qu'ingénieur, puis en tant que directeur. Avec Károly Zipernowsky, il dépose le brevet d'un générateur de courant alternatif auto excité. Toutefois il est surtout connu pour avoir développé avec Károly Zipernowsky et Ottó Titusz Bláthy un transformateur en 1885. Il s'occupe principalement des expérimentations.

En 1889, il entre à la Internationalen Elektricitäts-Gesellschaft (IEG, soit société d'électricité internationale) à Vienne [1], où il organise et améliore techniquement la centrale à vapeur de la Engerthstraße. Il devient directeur de cette société.

En 1891, quand la IEG reçoit la commande d'équiper électriquement l'Achilleion à Corfou appartenant à l'impératrice Élisabeth d'Autriche-Hongrie, plus connu sous le pseudonyme de Sisi[2], il prend la direction du projet[3].

Entre 1898 et 1902, Max Déri travaille à sur les moteurs à courant continu compensés.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Membre d'honneur de l'association d'électrotechnique hongroise[1]
  • Membre d'honneur de l'association d'électrotechnique à Vienne[1]
  • Conseil du roi hongrois[4]
  • Docteur d'honneur de l'académie des techniques[4]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Déri, Miksa », sur omikk.bme.hu (consulté le 8 février 2013)
  2. (de) « Kleine Chronik. (…) Das Schloß der Kaiserin auf Corfu », Morgenblatt, no 9740,‎ 1891, p. 5
  3. (de) Josef Kareis (dir.), « Das Schloss der Kaiserin auf Corfu », Zeitschrift für Elektrotechnik. Organ des Elektrotechnischen Vereins in Wien, Vienne, Kommission Lehmann & Wentzel, no 9.1891,‎ 1891, p. 53 (lire en ligne) ISSB : 1013-5111
  4. a et b (de) Lehmanns Allgemeinem Wohnungsanzeiger (…) für die Bundeshauptstadt Wien, t. 63/22, Vienne, Österreichische Anzeigen-Gesellschaft (lire en ligne), p. 195 ZDB:2642521-X, ZDB:2642524-5

Lien externe[modifier | modifier le code]