Mikoyan-Gourevitch MiG-27

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif MiG-27K Su-27 silhouette.svg
Mig-27.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : URSS Mikoyan-Gourevitch
Rôle Avion d'attaque au sol
Premier vol 17 novembre 1972
Mise en service 1975
Nombre construits 884
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Khatchaturov R-29-300
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 81 kN sans PC et 123 kN avec PC
Dimensions
Envergure (ailes déployées) 13,8 m
(ailes repliées) 7,4 m
Longueur (sonde comprise) 17,1 m
Hauteur 5 m
Surface alaire (ailes déployées) 37,35 m²
(ailes repliées) 34,16 m2
Masses
À vide 11 908 kg
Avec armement 18 100 kg
Maximale 20 670 kg
Performances
Vitesse maximale (niveau de la mer) 1 350 km/h
(à 8 000 m) 1 885 km/h (Mach 1,77)
Plafond 14 000 m
Vitesse ascensionnelle 1 200 m/min
Rayon d'action 780 km
Charge alaire 605 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,62
Armement
Interne 1 canon GSh-6-30 de 30mm avec 300 obus
Externe Jusqu'à 4 000 kg de bombes, roquettes, missiles, etc.

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-27 (МиГ-27 en alphabet cyrillique, code OTAN Flogger) est un avion d'attaque au sol russe dérivé du chasseur MiG-23 Flogger. Apparu dans les années 1970, le MiG-27 a été construit à pratiquement 900 exemplaires, dont 165 sous licence en Inde.

Conception[modifier | modifier le code]

Du MiG-23 au MiG-27[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, Mikoyan-Gourevitch avait réalisé une version du MiG-23 spécialisée dans des missions d'attaque au sol : le MiG-23BN (Flogger H). Une nouvelle version améliorée fut réalisée à la suite, recevant initialement la désignation MiG-23BM mais finalement renommée MiG-27 (Flogger D).

Les modifications par rapport au MiG-23BN étaient les suivantes :

  • nouvelles entrées d'air plus simples, réduisant la vitesse maximale à Mach 1,7
  • train d'atterrissage et pylônes d'armement renforcées pour permettre d'emporter jusqu'à 4 000 kg de charge
  • remplacement du canon de 23 mm par un canon de 30 mm à 6 tubes pouvant tirer à une cadence de 5000 coups par minute
  • amélioration de l'avionique avec en particulier un nouveau système de navigation et d'attaque plus précis

Le premier MiG-27 fit son vol inaugural le 17 novembre 1972 et l'avion fut mis en service dans l'armée de l'air soviétique en 1975. Entre temps, une nouvelle version avait fait son apparition : le MiG-27K (ou BK, Flogger J2) dont l'avionique avait été à nouveau améliorée par remplacement en particulier du système de navigation et d'attaque, du système de désignation laser, du détecteur d'alerte radar, et du système de brouillage. Cette version pouvait ainsi emporter de nouvelles bombes à guidage laser ou missiles.

Le premier vol du MiG-27K/BK eu lieu le 30 décembre 1974, mais des problèmes de mise au point de la nouvelle avionique retardèrent la mise en service à 1980. En attendant, une version simplifiée MiG-27M (Flogger J) fut réalisée avec un système de navigation et d'attaque moins sophistiqué. En 1982, environ 300 MiG-27 (version de base) furent portés au standard MiG-27M et reçurent alors la désignation MiG-27D.

Après la dislocation de l'URSS, les différentes unités équipées de MiG-27 subirent des sorts différents :

Le MiG-27 en Inde[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1980, l'Inde signa un contrat pour produire sous licence le MiG-27M : 50 exemplaires devaient être assemblés localement à partir des pièces fournis par les soviétiques, et les autres entièrement construits en Inde. Le premier avion assemblé par Hindustan Aeronautics Ltd. fit son vol inaugural le 11 janvier 1986, et fut suivi par 164 exemplaires appelés localement Bahadur ("Vaillant") et parfois désignés MiG-27ML.

Au début des années 2000, les MiG-27ML indiens subirent un programme de remise à niveau pour prolonger leur durée de vie, concernant une première tranche de 40 avions avec une provision pour une centaine de plus. L'avionique fut sérieusement modifiée à cette occasion, en particulier par l'ajout d'un GPS, d'un nouveau viseur tête haute et d'écrans couleurs multi-fonctions. Le premier MiG-27ML modifié fit son vol inaugural le 25 mars 2004 et les livraisons commencèrent en 2006.

Le MiG-27 au Sri Lanka[modifier | modifier le code]

Le Sri Lanka a acheté 4 MiG-27 supplémentaires en 2007. En effet, sur les 7 avions achetés en 2000, l'un a été détruit au sol lors d'une attaque des Tigres de libération de l'Eelam tamoul en juillet 2001, un s'est écrasé le 27 décembre 2001 et un autre le 9 juin 2004[1]. De plus les Flogger n'étaient qu'à 2 ans de leur limite de vieillissement lors de leur achat et furent donc interdits de vol fin 2003. Un appel d'offre pour prolonger la durée de service des MiG-27 n'avait pas abouti à l'époque pour des raisons de coûts, dans un contexte de cessez-le-feu avec la guérilla tamoule.

Finalement, un contrat a été signé en 2006 avec l'Ukraine d'une part pour 4 Flogger supplémentaires ayant encore 8 années de vol devant eux, et d'autre part pour une révision des 4 MiG-27 achetés en 2000 afin de leur permettre de reprendre l'air. Le montant de ce contrat a soulevé une controverse au Sri Lanka en raison de rumeurs de corruption, et Reporters sans frontières a très récemment dénoncé des menaces de mort envers un journaliste qui enquêtait sur le sujet[2]. La position du gouvernement srilankais est que le coût unitaire plus élevé des 4 nouveaux Flogger est comparable à celui des avions achetés en 2000 si l'on prend en compte le coût de la prolongation de durée de vie de ces derniers.

Engagements[modifier | modifier le code]

Un MiG-27 aux couleurs de l'URSS

Un régiment de MiG-27 russes (36 avions) fut déployé entre 1988 et 1989 en Afghanistan. Les missions réalisées révélèrent que le canon de 30 mm posait de nombreux problèmes (surchauffe, recul trop important).

Le Sri Lanka a engagé ses MiG-27 contre la guérilla des Tigres de libération de l'Eelam tamoul. Deux avions ont été perdus lors de ces opérations : l'un détruit au sol lors de l'attaque d'une base aérienne en juillet 2001, l'autre abattu en vol le 30 avril 2007[3].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • MiG-27 Flogger D : version initiale (360 exemplaires)
  • MiG-27K/BK Flogger J2 : avionique améliorée (197 exemplaires)
  • MiG-27M Flogger J : version intermédiaire entre le Flogger D et le Flogger J2 (162 exemplaires)
  • MiG-27D : 300 MiG-27 Flogger D portés au standard MiG-27M Flogger J
  • MiG-27ML : MiG-27M assemblés/construits sous licence en Inde (165 exemplaires)

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Pays opérants (bleu) ou ayant opéré (rouge) des MiG-27

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/south_asia/3789445.stm Sri Lanka fighter jet crashes
  2. (fr) http://www.rsf.org/article.php3?id_article=23467 La vie d’Iqbal Athas en danger après ses enquêtes sur l’achat de MiG ukrainiens
  3. (fr) http://www.tamoul.net/article.php?sid=420 LTTE : Le MiG-27 Srilankais battu

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Eden (éditeur), Encyclopedia of modern military aircraft, London, Amber Books Ltd,‎ 1er juin 2006, 512 p. (ISBN 978-1904687849), « Mikoyan MiG-27 ».
  • Frawley, Gerard and Jim Thorn. "Mikoyan MiG-27." The International Directory Of Military Aircraft 1996/97. Weston Creek, Australia: Aerospace Publications Pty Ltd, 1996. ISBN 1-875671-20-X.
  • Green, William and Gordon Swanborough. The Great Book of Fighters. St. Paul, Minnesota, USA: Motorbooks International Publishing, 2001. ISBN 0-7603-1194-3.
  • Wilson, Stewart. Combat Aircraft since 1945. Fyshwick, Australia: Aerospace Publications, 2000. ISBN 1-875671-50-1.
  • Winchester, Jim, ed. "Mikoyan MiG-27 'Flogger d/J'." Military Aircraft of the Cold War (The Aviation Factfile). London: Grange Books plc, 2006. ISBN 1-84013-929-3.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Mikoyan-Gourevitch MiG-23

Aéronefs comparables

MiG-15 - MiG-17 - MiG-19 - MiG-21 - MiG-23 - MiG-25 - MiG-27 - MiG-29 - MiG-31

Liens externes[modifier | modifier le code]