Miklós Kállay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miklós Kállay
Image illustrative de l'article Miklós Kállay
Fonctions
Premier ministre hongrois
9 mars 194222 mars 1944
Monarque Miklós Horthy
Prédécesseur László Bárdossy
Successeur Döme Sztójay
Biographie
Date de naissance 23 janvier 1887
Lieu de naissance Nyíregyháza Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Date de décès 14 janvier 1967
Lieu de décès New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Hongroise
Profession Diplomate

Miklós Kállay
Premiers ministres hongrois

Dr. Miklós Kállay de Nagykálló (nagykállói Kállay Miklós en hongrois) (1887-1967) un est homme politique hongrois qui fut premier ministre du Royaume de Hongrie du 9 mars 1942 au 22 mars 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille de la petite noblesse magyare, il assume la charge de főispán (représentant du gouvernement hongrois) de son comté de 1921 à 1929. Il entre au ministère du commerce jusqu'en 1931 puis est nommé en 1932 ministre de l'agriculture jusqu'en 1935, date à laquelle il démissionne en protestation contre la poltique conservatrice menée par le premier ministre Gyula Gömbös. En 1942 le régent Miklos Horthy lui confie la mission de former un nouveau gouvernement en lieu et place de celui du premier ministre ultra-conservateur et pro-allemand László Bárdossy. Tout en prenant des mesures économiques contre les Juifs hongrois et en tenant des discours hostiles contre eux et malgré les constantes pressions des dirigeants nazis et de son propre ambassadeur à Berlin Döme Sztójay, il n'accède pas aux demandes allemandes concernant la déportation des Juifs vers l'Est, demandes qu'il juge imprécises sur certains points.

A la fin de mai 1943 il déclare:

« il y a plus de Juifs en Hongrie que dans tout le reste de l'Europe; il va de soi que nous devons tenter de résoudre ce problème; d'où la neccéssité de mesures provisoires et d'une règlementation appropriée. La solution finale, toutefois, ne peut être que la réinstallation complète des Juifs. mais je ne peux me résoudre à laisser ce problème à l'ordre du jour tant que la condition préalable essentielle à cette solution, c'est-à-dire la réponse à cette question de savoir où les Juifs doivent être réinstallés, n'est pas remplie. La Hongrie ne s'écartera jamais des préceptes d'humanité qui, tout au long de cette histoire, ont toujours été les siens en matière de questions raciales et religieuses[1] »

Le ministre-président Kallay aux oreilles duquel des rumeurs insistantes sur le sort tragique réservé aux Juifs d'Europe déportés étaient parvenues ne voulait pas selon Martin Luther « se faire le reproche d'avoir livré les Juifs hongrois à la misère ou pire encore après leur évacuation[2].

Les allemands envahissent la Hongrie en mars 1944 et force Horthy à remplacer Kallay par Döme Sztojay. Kallay est arrêté et envoyé au camp de concentration de Dachau puis au camp de concentration de Mauthausen. En avril 1945 il est transféré au Tyrol. Il est libéré par l'armée américaine le 5 mai 1945. Il s'exile en 1946 pour s'installer définitivement aux États-Unis en 1951. Il y publie ses mémoires en 1954. Il meurt à New-York en janvier 1967.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saul Frieländer Les années d'extermination Points/Histoire éd.Seuil p. 599 2012 (ISBN 978-2-7578-2630-0)
  2. Florent Brayard la solution finale et la question juive éd.Fayard 2004 p. 156 (ISBN 2-213-61363-X)