Mikhaïl Kirponos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mikhail Kirponos)
Aller à : navigation, rechercher
Mikhaïl Petrovitch Kirponos
Image illustrative de l'article Mikhaïl Kirponos

Naissance 12 janvier 1892
Vertiïvka, gouvernement de Tchernigov
Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Décès 20 septembre 1941 (à 49 ans)
Lokhvytsia, RSS d'Ukraine
Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Allégeance Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Flag of Russian SFSR (1918-1937).svg RSFS de Russie
Flag of the Soviet Union (1923-1955).svg Union soviétique
Arme Red Army flag.svg Armée rouge (1918-1941)
Grade Général
Années de service 19151941
Conflits Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Guerre d'Hiver
Seconde Guerre mondiale
Commandement 51e division d'infanterie
Faits d'armes Opération Barbarossa Bataille de Kiev
Distinctions Héros de l'Union soviétique

Mikhaïl Petrovitch Kirponos (en russe : Михаил Петрович Кирпонос), est un général soviétique, né le 12 janvier 1892 à Vertiïvka, dans le gouvernement de Tchernigov (Empire russe), et décédé le 20 septembre 1941 à Lokhvytsia, en RSS d'Ukraine (Union soviétique).

Biographie[modifier | modifier le code]

Kirponos est né dans une famille de paysans pauvres. Il travailla comme forestier jusqu'à son enrôlement dans l'armée. Il rejoignit l'armée avant d'intégrer l'armée en 1915 et de prendre part à la Première Guerre mondiale. Après la Révolution d'Octobre, il entra au Parti bolchevik, s'engagea dans l'Armée rouge et combattit durant la guerre civile russe[1].

En 1927, il sortit diplômé de l'Académie militaire Frounzé. En 1929, il fut nommé chef du personnel de la 55e division d'infanterie. De 1934 à 1939, il fut commissaire militaire dans une école Militaire à Kazan, dans la République socialiste soviétique autonome tatare[1].

Le 21 mars 1940, il fut distingué par le titre de Héros de l'Union soviétique pour ses actions durant la guerre soviéto-finlandaise.

En février 1941, il fut affecté au commandement de la région militaire de Kiev, au sein du front du sud. C'est là qu'il se trouvait lorsque débuta l'invasion allemande de l'Union soviétique.

Il commanda le front du sud durant la bataille d'Ouman, où les forces soviétiques subirent une sévère défaite. Par la suite, ses forces prirent part à la bataille de Kiev. Il fut tué au combat lors de la défense de Kiev, finalement perdue par les Soviétiques en raison de la supériorité allemande[2].

Mikhaïl Kirkonos est enterré dans le parc de la Gloire éternelle, à Kiev.

Plus de soixante ans plus tard et après la dislocation de l'Union soviétique, Kirponos reste très considéré à la fois en Ukraine et en Russie pour son leadership exemplaire, son courage et sa vaillance militaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]